BAKELINFO.COM

La Voix du département de Bakel

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

              Jeunes Ecoliers
Un léger tapis vert couvre le sol. Par endroits, la terre semble pourtant n’avoir reçu aucune gouttelette d’eau. Quelle bizarrerie de la nature : à cette période, les herbes étaient assez hautes l’année passée et permettaient aux transhumants de retour des pâturages avec leurs bêtes bien repues, de souffler un peu avant de retrouver le bercail.
Néanmoins, les esprits, en majorité, bien qu’occupés par la pandémie de la COVID-19 ne cessent de penser à la pluie.
Silencieusement assis sur sa natte de prière, Mocirédin lance de temps en temps un regard inquisiteur vers le ciel d’un bleu attristant.

<<-Que faire d’autre que d’attendre la volonté du bon DIEU, répète-t-il souvent, comme pour donner du poids à ces mots fragiles, légers et insupportables auxquels il pense et ne cesse de prononcer ? L’homme est un élément insignifiant parmi les créatures du TOUT PUISSANT. Inconscient, de jour en jour, il multiplie des erreurs qui lui deviennent en fin de compte fatales. Au lieu qu’elles servent de leçons, elles l’encouragent au contraire à s’enliser davantage. Diambéré Khoumba, que penses-tu de nous les êtres humains ?
-Mon mari, je ne toucherai dans mon intervention que les adultes, car je suis complètement déboussolée par les insanités qu’ils jettent à longueur de journée à ceux qui veulent les écouter ou non. A certains moments, il est préférable d’être considéré comme un animal qu’un monsieur ou une dame. Des hommes, ceux qui devaient donner le bon exemple, des hommes, en principe modèles pour la jeune génération, des hommes d’un âge mûr et pur, des hommes, normalement imités dans leurs faits et gestes, des hommes suivis autrefois par tous, deviennent la risée du village !
Comment une « grande » personne peut-elle sortir de sa bouche des injures que même un enfant en jouant n’aurait osé prononcer ? Comment des personnes sensées être les yeux et les oreilles d’un peuple, peuvent-elles décevoir en dégringolant pour se retrouver à la première marche des escaliers ?
-Ma Diambéré Khoumba, plus les hommes deviennent « instruits », plus ils deviennent sauvages, se comportent aussi bien, sinon pires que les bêtes ! Ils inventent des machines diaboliques, pour se tuer, des médicaments pour s’empoisonner. A travers leurs échanges, les regards en disent longs. Véritable épreuve de force, dans leurs rencontres, c’est l’occasion de montrer ses biceps, son éloquence, le poids de sa richesse, son élégance, mais jamais son humilité, sa simplicité, son amour pour son prochain. Les injures les plus sales ne surprennent plus de nos jours, banalisées depuis la nuit des temps par nos dirigeants qui rivalisent en termes de mots abjects, plus fous les uns que les autres. Pourtant, ne considérait-on pas, dans un passé pas si lointain, notre pays, le Sénégal, comme le plus « civilisé », le plus élégant, le plus courtois, celui qui s’exprimait poliment sans élever le ton ?
Est-ce vraiment ce même pays qui s’est transformé ? Que sont devenues, en ce laps de temps, les différentes EDUCATIONS de nos chefs religieux ? L’école française a-t-elle failli ou réussi à sa mission de « transformation » du Sénégalais ?
-Mocirédin, quand les adultes perdent naturellement le « POUVOIR », donnons le sabre de guerre à la jeune génération ! Aux âmes bien nées, la nature n’attend point le nombre des années !
Cette pandémie de CORONAVIRUS devait assagir les hommes, à commencer par les adultes. Un jeune est un adulte en miniature. Il n’est jamais tard ! Nos yeux sont bien ouverts. JEUNES, à vos marques, prêts, PARTEZ !


Idrissa Diarra, bakelinfo.com
 

Vous souhaîtez soutenir

Bakelinfo :

Chroniques du Mardi

Religion

Actu. locale

Nous avons 196 invités et aucun membre en ligne