BAKELINFO.COM

La Voix du département de Bakel

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Gouvernement du Senegal 0

Quand le soleil descend le soir pour disparaître derrière les belles collines de la capitale du Gadiaga, Bakel, le climat s’adoucit. C’est le moment que choisissent en général les bergers, parmi lesquels Hooré Mbéwa, pour ramener leurs troupeaux de moutons, de chèvres et de vaches dans les enclos longtemps préparés pour eux à côté du cimetière des Militaires Français de Grimpallé.

 

Les dernières pluies ont toujours leurs traces sur le sol, avec des flaques d’eau çà et là, rappelant encore l’hivernage. Le retour des animaux n’est plus accompagné de poussière salissante. Les bêlements et les beuglements aussi ne dérangent plus les habitants de ce quartier périphérique, habitués qu’ils sont de ces bruits pourtant encombrants, gênants.

Mocirédin n’a pas quitté son domicile durant toute la journée. La nouvelle du décès de son neveu Daouda Diarra, plus connu sous le nom de Dokho, en France, l’a complètement secoué. Il aimait bien ce garçon qui le lui rendait aussi. Sa mort l’a perturbé. Il lui est difficile de paraître indifférent, de cacher sa douleur ; de temps en temps, il essuie une larme incorrecte qui s’obstine à le trahir, à mettre à nu ce sentiment qu’il ne voulait pas faire voir.

Diambéré Khoumba, l’épouse fidèle, s’approche de Mocirédin, triste, la tête baissée. Elle connaît son homme pour avoir vécu pendant plus de quinze ans à ses côtés et pouvant sentir ce qui ne va pas chez lui. Elle s’agenouille puis se relève aussitôt pour aller prendre un banc dans la cuisine. Elle sait comment lui parler, comment le détendre, comment le ramener à la « raison ».

<<-Mon mari, tu étais vraiment proche de ton neveu, Dokho. Mais « Inah Lil ahi Wa Inna il ahi rajihouna » ! Que le bon DIEU l’accueille dans son Paradis. Sois fort et comprends que son séjour sur cette terre ingrate est terminé. Maintenant, ce qui reste, ce qu’il faut surtout, c’est prier pour lui !

-C’est ce que je suis en train de faire depuis que j’ai appris la triste et douloureuse nouvelle, répond Mocirédin ! Je me demande comment son père et sa mère vont réagir à l’arrivée de sa dépouille à Bakel ?

-Ils croient en DIEU, ajoute Diambéré Khoumba ! C’est très important ! Cela permet de supporter certaines douleurs. Cependant la douleur ressentie après

la mort d’un proche (époux, père, mère, enfant, ami…) est loin de ce que ressent un politicien « débarqué » de son poste ministériel !

-Justement, Diambéré Khoumba, à propos du remaniement ministériel, le ministre de notre région, Sidiki Kaba est reconduit tandis de surprenantes évictions inquiètent : Aly Ngouille Ndiaye, Amadou Bâ, Makhtar Cissé, Oumar Youm, Mimi Touré, Boune Abdallah Dione. L’on a raison de dire qu’en politique, il n’y a que les intérêts qui comptent !

-Ce sont les mêmes ministres qui reviennent occuper leur portefeuille, dit Diambéré Khoumba ! Il n’y a pratiquement pas de changement, à part l’entrée de huit nouvelles têtes ! La nomination d’Idrissa Seck au Conseil Economique Social et Environnemental occupe la Une des quotidiens ! Pour une surprise, c’en est une, alors que le Président de REWMI était attendu comme futur Président de la République, il a grillé toutes ses chances d’accéder à la magistrature suprême du pays. Il a fait un très mauvais choix en rejoignant son adversaire politique sur son terrain ! Même s’il est parvenu à placer deux membres de son parti dans le gouvernement, l’horizon 2024 (Présidentielle) semble obstrué pour lui. Malgré le deal ou accord politique « signé » entre les deux anciens compagnons de Maître Wade, il est presque certain qu’avant 2022, ils vont se séparer pour une raison ou une autre ! Cette cohabitation est « floue ».

-Je ne m’intéresse pas à la politique, ma chère épouse, mais je pense que ton analyse est juste. Deux taureaux vivent difficilement dans un même enclos ! Tous les deux visent le même objet : le pouvoir ! Il n’y aura pas de Gentlemen’s Agreement capable de maintenir une cohabitation de plus de deux ans entre eux ! Y aura-t-il un troisième mandat pour l’actuel Président, ou faut-il ouvrir la voie à l’actuel patron du CESE ? Toute la question est là !

-De toutes les manières, ajoute Diambéré Khoumba, qu’importe l’accord entre des politiciens, le peuple Sénégalais est devenu responsable. En toute démocratie, il tranchera, il fera son choix. Et seul son choix compte ! Ce qu’il faut tout simplement souhaiter, c’est que les prochaines élections se déroulent dans la paix.

-Il n’y a pas de doute pour cela. Nous ferons tout pour éviter ce qui s’est passé chez nos voisins. Mettre la vie des populations en péril afin d’obtenir le pouvoir est révolu. De plus en plus, continue Mocirédin, avec les réseaux sociaux, l’information passe vite. L’électorat est plus jeune mais plus mature et plus engagé. C’est cette jeunesse qui a désormais les rênes ! Rien ne peut plus se faire

sans elle ! Alors les politiques doivent changer pour transformer notre pays dans cette période difficile et particulière de la COVID-19 !>>

Idrissa Diarra

Vous souhaîtez soutenir

Bakelinfo :

Chroniques du Mardi

Religion

Actu. locale

Nous avons 376 invités et aucun membre en ligne