BAKELINFO.COM

La Voix du département de Bakel

 

MociredinRamadan2016

 

Plus pieux que Mocirédin, en ce mois béni de Ramadan, on n’en trouve pas sur cette terre des hommes !

 

Tout avait changé chez ce quadragénaire. Tout. Depuis la démarche devenue plus « maraboutique » c’est-à-dire plus recherchée, à pas lents, feutrés, mesurés, jusqu’au grand boubou amidonné avec beaucoup de grâce et d’attention par sa Khoumba chérie, Mocirédin était un autre homme.

 

 

Les gens de << Guidinkhama>>, son quartier se demandaient d’où provenait cette transformation subite !

 

Il ne parlait presque plus : c’est sa tête qu’il remuait. Les grains de son chapelet passaient à vive allure entre son pouce et son index droits. Derrière son dos, il retenait les pans de son grand boubou avec la main gauche.

 

De temps en temps, on l’entendait murmurer <<Allahou Akbar >>.

 

A cette époque de l’année, les jeunes du quartier se regroupaient, sans être désœuvrés, durant toute la journée, à la forge du vieux Sambakhé. Ils se racontaient les potins du village en regardant le vieux forgeron manier les pinces pour fabriquer des houes, des coupe-coupe, des haches... A partir de 21heures, autour d’une théière, les garçons papotaient jusqu’à une heure tardive puis dormaient à la belle étoile devant leur << makhambankompé>>, la chambre des jeunes.

 

Mocirédin, pour suivre l’air du temps, se levait désormais à quatre (4) heures du matin afin, disait-il, de se rendre utile pour sa communauté. Dans les ruelles obscures du quartier, il chantait, il parlait à haute et intelligible voix pour réveiller le monde musulman, qu’il se prépare à jeûner : manger puis prier avant le lever du soleil.

 

<< - Koulou wa sarabou ! Salihina ! Salihati ! Ya sayi mouna koulou wa sarabou !

 

Levez-vous et préparez-vous pour le jeûne ! Vous mesdames, vous messieurs, il fera bientôt jour ! >>

 

A ces paroles, il ajoutait parfois des interpellations directes à certains de ses proches comme : << écarte-toi des bras chauds de ta dame et pense à DIEU ! Prépare-toi pour le jeûne. >>

 

Mocirédin se rendait ensuite à la mosquée. En bon muezzin, avec sa voix forte et parfois chevrotante, il invitait les fidèles à la première prière du jour.

 

Les jeunes du quartier, ces <<couche-tard >> : Thiébling, Mamby, Sadio, Daramanou, Ndirissa, Boulaye Moumé… étaient dérangés dans leur sommeil. Ils ne parvenaient plus à dormir correctement car Mocirédin s’arrêtait devant leur demeure pour les moraliser.

 

Les jeunes, ces garçons du quartier n’en pouvaient plus ! La Korité n’est plus loin il est vrai ! Rien qu’une dizaine de jours ! Mais dix jours sans dormir, ce n’était pas possible ! Il fallait arrêter cet homme qui les tympanisait !

 

Ils se concertèrent et concoctèrent un plan, une stratégie.

 

<<-Koulou wa sarabou…>> tous les soirs de quatre (4) heures à cinq (5) heures du matin !

 

Mocirédin était toujours seul, dans les nuits noires ou de clair de lune. Il chantait, il parlait, il réveillait, il conseillait. Mais ce mardi, à l’angle des maisons de Mamadou Bougary et d’Oumar Djidia, il aperçut une forme blanche, assez bizarre, danser devant lui, se coucher, se relever et par moments des sons incongrus accompagnaient les mouvements du spectre.

 

Mocirédin s’arrêta. A haute voix, il récita quelques versets du saint CORAN. La forme dansait, dansait toujours. Elle accentuait d’ailleurs ses mouvements. Mocrédin ne comprenant pas, << oublia >> ses chaussures et à la vitesse d’une fusée, il franchit le seuil de sa demeure en haletant. Sans bruit, il se coucha puis s’endormit.

 

Diambéré, sa douce moitié était toute étonnée ! Elle regarda son époux et respecta son sommeil bizarrement profond avant l’heure de la prière.

 

A la mosquée, les fidèles s’étonnèrent, à leur tour de son absence. Durant toute la journée de ce fameux mardi, aucune trace de Mocirédin n’était visible dans le village. Il dormit à poings fermés ne se réveillant qu’après dix-sept (17) heures.

 

Des parents, des amis, des voisins et même des curieux venaient aux nouvelles.

 

Mocirédin ne parlait plus. Il n’ouvrit pas une seule fois la bouche! Il était devenu muet comme une carpe, les savoureuses carpes de << Lothiandé>> .

 

Les jeunes du quartier se sentirent responsables, coupables de l’état de Mocirédin. Ils allèrent aussi aux nouvelles. Sur place, la vue du quadragénaire leur confirma que leur <<jeu>> était à l’origine du mal de leur bon oncle ! Un sentiment de culpabilité envahit les jeunes de <<Guidinkhama >> qui, d’une manière détournée expliquèrent à Tata Diambéré que ce n’étaient ni les esprits ni des diables mais des plaisantins, des garçons qui s’entraînaient pour préparer un match important de football. Il leur fallait certaines mises en scène réclamées et même imposées par leur marabout.

 

Diambéré Khoumba s’assit à côté de son époux. Elle lui parla tendrement. Mocirédin s’étira et souffla bruyamment.

 

<< Alhamdoulilahi ! Allahou Akbar !>> furent les premiers mots qu’il prononça. Il salua tous ceux qui étaient là, fit des ablutions puis pria deux << rakas>>. Il resta assis évitant les regards inquisiteurs des curieux. Il ne se releva qu’après le départ des visiteurs encombrants.

 

La vie avait repris son cours normal à <<Guidinkhama>>.Les jeunes du quartier dormaient maintenant sans gêne car Mocirédin avait cessé son prêchi-prêcha nocturne .Il n’allait même plus à la mosquée ! Le jour comme la nuit !

 

DIEU n’est -il pas Omniprésent, Omniscient et Omnipotent ?

Alors …!!!

 

Idrissa Diarra,bakelinfo.com

 

 

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

FAITS SAILLANTS DE LA SEMAINE A BAKEL

22 octobre 2017
 FAITS SAILLANTS DE LA SEMAINE A BAKEL

Lundi 16 Octobre 2017 Du dimanche 15 à partir de 20 heures jusqu’au lundi 16 à 3 heures, il a...

FAITS SAILLANTS DE LA SEMAINE A BAKEL

17 octobre 2017
FAITS SAILLANTS DE LA SEMAINE A BAKEL

Du Lundi 09 au Dimanche 15 Octobre 2017Lundi 09 Octobre 2017Rentrée des classes : l’Inspecteur de l’Education et de la...

LE CONSEIL DÉPARTEMENTAL OFFRE DU MATÉRIEL AUX ÉCOLES ET STRUCTURES...

15 octobre 2017
LE CONSEIL DÉPARTEMENTAL OFFRE DU MATÉRIEL AUX ÉCOLES ET STRUCTURES DE SANTÉ

M Ibrahima Diallo dit Demba Ka président du conseil départemental a présidé une journée de remise d'un lot de matériels...

BAKEL : JOURNÉE INTERNATIONALE DE LA FEMME RURALE

12 octobre 2017
BAKEL : JOURNÉE INTERNATIONALE DE LA FEMME RURALE

Les femmes, toutes les femmes du monde ont la journée du 8 Mars qui leur est dédiée. Parmi ces braves...

FAITS SAILLANTS DE LA SEMAINE A BAKEL

11 octobre 2017
FAITS SAILLANTS DE LA SEMAINE A BAKEL

Du Lundi 02 au Dimanche 08 Octobre 2017 Lundi 02 Octobre 2017 A l’école Ibrahima Malal Diaman Bathily (IMDB) de...

RÉSEAU DES MAIRES DU BASSIN DU FLEUVE SÉNÉGAL : ATELIER...

9 octobre 2017
RÉSEAU DES MAIRES DU BASSIN DU FLEUVE SÉNÉGAL : ATELIER D’ ÉLABORATION DE LA STRATEGIE DE COMMUNICATION

    Madame Hajiratou BA, maire de la commune de Gouraye et vice présidente du Réseau des maires du bassin...

bakelinfo.com : la voix du département de Bakel
Loading Player...
Watching: Uploads from bakelinfo (166 videos)
Loading...
A nos travailleurs
Attention !!
LINON DAADE
Talents Soninke

EspacePublicité

Chroniques du Mardi

Religion

Actu. locale

Nous avons 164 invités et aucun membre en ligne

Abonnez vous

Faîtes un don

pour soutenir bakelinfo.

Actu Africaine

Afrique : Toute l'actualité sur Le Monde.fr.

Afrique - Découvrez gratuitement tous les articles, les vidéos et les infographies de la rubrique Afrique sur Le Monde.fr.