BAKELINFO.COM

La Voix du département de Bakel

TRansumance Av16
La fidélité, la dignité, l’honneur, que signifient ces concepts ? Que représentent-ils de nos jours ? se demandait Mocirédin .
Comme d’habitude, quand il ne parvenait pas à trouver de réponses à ses propres interrogations, il se couchait, le ventre face au ciel, ce ventre grossi par le <<déré>> amoureusement cuisiné par Diambéré, la Khoumba de son cœur.
<<-Comment serais-je aujourd’hui si  j’avais été à l’école ? Perdrais-je ma dignité ? Mon amour-propre ? Ce que je suis aujourd’hui, c’est-à-dire un être capable de s’opposer loyalement et légalement sans aucune crainte ?>>
D’une sensibilité à fleur de peau, Mocirédin vit encore une fois des larmes couvrirent ses joues.
Comment ? Sincèrement ? Dîtes-moi comment, pour un OUI ou pour un NON des hommes peuvent se haïr ? Se détester ?  S’entretuer ?


Expliquez-moi aussi pourquoi, de nos jours, la parole donnée n’a plus de valeur (moralement s’entend) ? Ne sait-on pas que l’eau, une fois versée ne se ramasse plus. Qu’une parole, (qu’importe le lieu où elle a été dite) c’est aussi important que l’eau pour la vie !
Tournons donc la langue plusieurs  fois dans la bouche avant de nous exprimer !
Ce qui choque Mocirédin ces temps-ci, ce sont les paroles de son vieil ami,  monsieur  Diabakhaté, ancien normalien instituteur devenu  cadre (et même  grand monsieur) dans le grand domaine de la Jeunesse et des Sports. Les paroles du fils du vieux Ali résonnent encore dans sa tête d’illettré et le font raisonner ;
<<- Changer d’équipe de football, de club n’est-ce pas trahir une idée, un engagement pris avec d’autres ? Quitter un parti politique pour un autre (avec un objectif clair : fuir la misère, les poursuites …n’est-ce pas lâche ?>>
Et nos pauvres enfants, quelle place occupent-ils dans tout ce système que nous avons savamment monté puis ingénieusement posé comme les pions d’un échiquier ?


     Lisons ses pensées :
LA TRANSE DES MASSES

Pour des prairies jadis vertes, bleues aujourd'hui
Et maintenant ocres, des animaux:
Chèvres, moutons, bœufs, chameaux, chevaux,
Anes et autres herbivores amis de l'homme,
Des bêtes pourtant appelées domestiques
Parce que justement loin d'être sauvages,
Sous la conduite d'un guide, un berger,
Ont transhumé à la recherche d'un mieux-être,
D'un endroit propice à leurs intérêts immédiats,
Un lieu d'ordinaire boisé, capable de les protéger
De subvenir à leurs besoins bestiaux du moment,
Apaiser leur faim, étancher leur soif de chameau.

Actuellement, les prairies sont transformées ;
Elles deviennent les partis politiques ;
Les animaux, nos "politi-chiens" sans scrupules
Bassement guidés, uniquement attirés par des prébendes,
Sans conscience,  sans œil à la nuque,
Tête baissée et basse jusqu'à la base,
Se mettent en transe, transhument et hument
Sans pudeur un nouvel air, un air nouveau
Pour la gloire du nouveau guide
A peine comparé au Créateur.

Sénégalais où te caches-tu ?
Famille où es-tu ?
Ecole, pauvre Daara!!!
Que vont devenir nos enfants, les adultes de demain,
Sans repères, sans modèles ?

Que reste-t-il des glorieux concepts
Que chantaient nos griots véritables bibliothèques:
Comme  l'honneur,  la dignité, la honte, le courage,
La patrie, la traitrise, la fidélité, l'amitié ?

Réveillons-nous et arrêtons !
Cessons d'être des animaux !
Restons des Hommes !


Mocirédin se frotta les yeux, ses propres yeux, pas les yeux d’un autre ; il regarda autour de lui et eut honte de chercher les regards, les yeux de ceux qui sont à côté de lui. Comment était son pays ? Comment est son pays ? Comment sera ce pays ? Son pays  qu’il partage pourtant avec treize millions neuf cent quatre vingt dix neuf mille neuf cent quatre vingt dix neuf (13 999 999) autres Sénégalais?

Idrissa Diarra, www.bakelinfo.com


Commentaires   

0 #1 bakelois 13-04-2016 21:43
bonjour,
Les transhumans politiques à Bakel, on n'a que ça.
Suivez mon regard, à la mairie de Bakel, un certain transhuman qui a fait tous les paturâges de la ville....

Ah la fidélité idéologique, ils ne connaissent pas !!!
Citer
0 #2 Balla 14-04-2016 16:57
Ce papier, pour user du jargon journalistique, est fort intéressant. Mais attention aux digressions, néologismes et autres figures de style utilisées. C'est une technique propre au "Diarracoundanko" (rires)
Mais tout compte fait, Excellent sujet à méditer.
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

bakelinfo.com : la voix du département de Bakel
Loading Player...
Watching: Uploads from bakelinfo (166 videos)
Loading...
A nos travailleurs
Attention !!
LINON DAADE
Talents Soninke

EspacePublicité

Chroniques du Mardi

Religion

Actu. locale

Nous avons 128 invités et aucun membre en ligne

Abonnez vous

Faîtes un don

pour soutenir bakelinfo.

Actu Africaine

Afrique : Toute l'actualité sur Le Monde.fr.

Afrique - Découvrez gratuitement tous les articles, les vidéos et les infographies de la rubrique Afrique sur Le Monde.fr.