BAKELINFO.COM

La Voix du département de Bakel

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

SouvenirMociredin2017

Ce matin encore, comme tous les matins, blafards ou étincelants, Mocirédin se place sur sa peau de mouton qui lui sert de tapis de prière en égrenant son chapelet après la mosquée.
Il fait face à l’Est, à la Kaaba, pour implorer le BON DIEU de descendre son pardon sur les hommes, d’apaiser leurs ardeurs belliqueuses, d’installer en eux l’amour du prochain.

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

trone 3

Durant leur longue course nocturne, la lune  et les étoiles arrivent au bout de la nuit, lessivées, épuisées. Lentement, elles disparaissent, laissant la place au jour qui se lève. Le soleil commence à éclairer la terre. La vie reprend. Les hommes, surtout les femmes animent les concessions par le       << crass-crass >> grinçant de leurs balais et leurs chansons matinales pour bercer leur enfant ou pour se donner du courage en cette journée de labeur qui les attend avec ses corvées.

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

carte regions senegal

<< ALLAHOU AKBAR ! ALLAHOU AKBAR ! >>C’est la voix de Bassirou Mamadou Bougou,le muezzin de la mosquée de la montagne Centrale.
Mocirédin se lève précipitamment, fait ses ablutions et se dirige vers la << maison de DIEU >>.
En cours de route, il partage le reste du chemin avec Ladji Khonté et Madou Khambo. Malgré son petit espace, cette mosquée reçoit du monde, surtout le soir : le reste de la journée, les gens du quartier sont en ville à la recherche de quoi survivre. Certains sont tailleurs, électriciens, maçons tandis que d’autres vendent au marché ou conduisent des << taxis-clandos >>, des << motos-Jakarta >>. La vie est dure en ce moment. Du matin au soir, des hommes et des femmes se battent pour permettre à leurs familles de jouir des bienfaits du travail.

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

ConstruireHomme

Mocirédin et son épouse Diambéré, Khoumba l’unique femme de sa vie, étaient assis face à face, une calebasse de  bouillie de maîs ( sombi ) entre eux. Les coques qu’ils tenaient dans leur main allaient et venaient de la calebasse dont le contenu diminuait, à la bouche qui appréciait apparemment le bon petit déjeuner de ce joli matin de Décembre.

Vous souhaîtez soutenir

Bakelinfo :

Chroniques du Mardi

Religion

Actu. locale

Nous avons 370 invités et aucun membre en ligne