BAKELINFO.COM

La Voix du département de Bakel

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Arme blanche

Actuellement dans le monde entier mais plus particulièrement chez nous, ici au Sénégal, les esprits tanguent allègrement en pleine mer agitée entre les faits divers sentant la politique pourrie qui pollue l’air d’une manière nauséabonde et la peur de la COVID-19 persistante, d’Ebola d’une résistance révoltante, du Paludisme, maladie tropicale effrayante, du SIDA, maladie honteuse et cette poussière aveuglante de ces derniers jours qui augmente la méfiance des gens par rapport à la situation du moment.

Dans tous les milieux, dans les grands cercles intellectuels comme les Universités, dans les quartiers populaires ou chez les prolétaires éparpillés parmi les diverses couches des 16,7 millions de Sénégalais, l’heure est grave ! Grave à tel point que les armes dites blanches qui nous accompagnaient tous les jours dans notre vie au quotidien deviennent des « dangers ». Dans les champs, pour récolter, pour couper la paille, pour élaguer les arbres, à la maison pour découper en morceaux la viande ou écailler le poisson, morceler les feuilles de haricot ou de manioc avec maman, en brousse, pour permettre au berger de se défendre contre les animaux sauvages les couteaux, les coupe-coupe, les machettes, les haches, les faucilles étaient nécessaires et recommandés.

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Mociredin Reveur

Même si le monde ne s’effondre pas, les signaux auditifs et visibles qu’il dégage apeurent les populations. Notre monde, celui d’aujourd’hui étant devenu un village planétaire, aucun secret n’est plus gardé. Tout se sait dans la seconde qui suit une action, une activité. Il n’y a plus d’intimité. Les murs ont désormais des oreilles, des oreilles si larges et si attentives qu’à la seconde-près l’information circule à travers les fameux réseaux sociaux.

La jeune génération a toutes les peines du monde à respirer correctement, à apprendre, à travailler, à se divertir, à réfléchir ! Chaque nouveau jour se présente avec ses problèmes.

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Mociredin conseille concitoyen

Les nerfs sont à fleur de peau ! L’irritation atteint son paroxysme dans la plupart des milieux ! Toutes les habitudes, bonnes ou mauvaises, sont mises entre parenthèses, gardées dans les placards. L’on se réjouit cependant de la prise de conscience des populations, même si elle est due, en grande partie, à la peur. Peur d’abord de la maladie transmise par le CORONAVIRUS, ensuite l’inquiétude grandissante face au choix problématique du vaccin.

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Cimetire Bakel

Il fait nuit. Mocirédin est revenu de la mosquée de son quartier « Guidinkhama » après la dernière prière du soir. Depuis plus de trois heures, le pauvre homme est assis là, face à l’Est, son chapelet entre les doigts, l’égrenant sans répit. De temps en temps, il récite à haute voix quelques versets du saint Coran dans les paumes de ses mains gercées puis il se les écrase sur sa figure fatiguée et méconnaissable. Mocirédin ne dort plus. Comment le pourrait-il avec cette deuxième vague de la COVID-19 arrivée au galop, plus dévastatrice, plus cruelle, plus meurtrière que sa devancière ?

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives

Vaccination Covid19

Les envies, toutes les envie, sans exception, s’embrouillent. Il n’y a plus le temps de faire un choix judicieux. La peur de la COVID-19, qu’on le dise ou qu’on se taise, envahit tout le monde. Les morts, chaque jour, se multiplient. Les cimetières se remplissent et les maisons se vident.

Il est loin le temps d’Ebola ! Que le moment où l’on craignait le SIDA est loin ! Et la Dingue ? Et le Paludisme ? De nos jours, le CORONARUS est devenu le roi. Comme un Roi, sur la brousse, la forêt, les villes et les campagnes, il règne. C’est lui qui occupe le trône. Ses désirs sont maintenant des ordres, des ordres à exécuter sans murmure, comme dans l’armée. Partout, sur la surface de la terre, sur tous les continents, les économies sont au ralenti, le développement est à genou. Tous les esprits, hantés par cet « indomptable » virus, n’ont qu’un objectif : à défaut de l’éradiquer, l’éloigner très loin afin que les hommes et les femmes puissent s’investir ailleurs que dans le domaine de la Santé.

Vous souhaîtez soutenir

Bakelinfo :

Chroniques du Mardi

Religion

Actu. locale

Nous avons 130 invités et aucun membre en ligne

Portraits