BAKELINFO.COM

La Voix du département de Bakel

La culture céréalière dans cette région est la culture la mieux adaptée par rapport à la nature du milieu et du climat. La saison des pluies qui se limite à trois mois n’offre pas cependant beaucoup de possibilité d’extension et de variation, si bien que même durant cette période, la pluviométrie reste indécise selon les saisons. Néanmoins, c’est une culture qui demeure essentielle dans la vie des paysans et constitue le fondement même de l’alimentation des habitants. En effet, la céréaliculture pratiquée ici autour du mil (petit mil et sorgho) et le maïs, mobilise, entre juillet et septembre, plus de bras qui se concentrent sur les exploitations familiales. La productivité dépend fortement de la clémence ou du caprice des saisons. Ainsi, à Yaféra, contrairement à l’année précédente où la moisson n’avait pas du tout été à la hauteur du travail fourni, la récolte effectuée cette année est au dessus des espérances. Une pluviométrie régulière et généreuse qui en est la cause a tout simplement comblé les Yaférois. L’ensemble des cultures pratiquées a donné un rendement exceptionnel. Du maïs au mil, en passant par l’arachide et le riz, l’abondance est au rendez-vous. Véritable réjouissance pour les villageois de voir une si bonne année de récolte céréalière, qui composent surtout la quasi-totalité de la consommation locale. De la bouillie matinale au couscous du dîner, sans oublier l’immanquable goûter de dix heures, le « Bawouya », ces aliments ont toujours été au centre du régime alimentaire des Yaférois. Les familles vont pouvoir oublier, du moins pour un moment, les redondantes cotisations pour acheter les compléments de mil, de riz ou de maïs que les mauvaises saisons imposent. Le bonheur des yaférois est d’autant plus grand, que l’arachide, principale denrée dont la pratique agricole est globalement assurée par les femmes du village a connue la plus grande réussite avec des rendements allant jusqu’à une tonne pour certaines.

Le village entier va pouvoir se régaler de ce vivre très sollicité dans plusieurs plats locaux, notamment, le « mafé », le « déré », le « khondjéli », le « narankha » etc ; qui sont des plats typiquement soninkés. Nous espérons qu’une telle abondance va se réitérer encore et encore.

SOUAIBOU FOFANA, source www.yafera.net

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

bakelinfo.com : la voix du département de Bakel
Loading Player...
Watching: Uploads from bakelinfo (166 videos)
Loading...
A nos travailleurs
Attention !!
LINON DAADE
Talents Soninke

EspacePublicité

Chroniques du Mardi

Religion

Actu. locale

Nous avons 209 invités et aucun membre en ligne

Abonnez vous

Faîtes un don

pour soutenir bakelinfo.

Actu Africaine

Afrique : Toute l'actualité sur Le Monde.fr.

Afrique - Découvrez gratuitement tous les articles, les vidéos et les infographies de la rubrique Afrique sur Le Monde.fr.