BAKELINFO.COM

La Voix du département de Bakel

Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

Index de l'article

Historique du village :

1) Présentation générale de Gomy :

Golmy est un village Soninké du Sénégal situé dans la région de Tambacounda à (18) dix-huit kilomètres en amont de la commune de Bakel.

Il est délimité au Nord par le fleuve Sénégal, à l’Est par Yaféra, au Sud le village de Gabou et à l’Ouest par Kounghany

Egalement dénommé ‘‘ Selleri boloon bane’’ Golmy se trouve dans la communauté rurale de Ballou dont il est le plus gros village de part sa superficie et sa population et par conséquent joue un rôle important en son sein et dans tout le terroir soninké.

Origines :

GOLMY qui veut dire travail ou faire le travail est fondé vers 1400 par des CAMARA, chasseurs originaires de Tafara Guidimakha (Mauritanie). Les Camara se déplaçaient en fonction du mouvement du gibier ; de ce fait ils s’établirent successivement dans plusieurs sites.

Les lieux d’implantation de Golmy furent d’abord Golmin haaré sur la rive droite du fleuve Sénégal ; ensuite Guran guidé(fig.1) sur la rive gauche ; puis successivement à Dépé Dado kaajo, Medy soulé kaajo, Kaajo horé, Kaajo lemmé et enfin à l’actuel emplacement après un bref séjour à Golmin haaré lors de la bataille des colons français contre Mamadou lamine Dramé . Tout celà dans le but de se rapprocher du fleuve mais aussi d'éviter les innondations.

Le premier habitant de golmy était Dépé Dado Camara venu de Tafara ,c'est lui le fondateur de ce village. Quelques années après il a fit venir son frère Khassa afin de lui tenir compagnie. Il le conseilla d'aller s'installer à Lagané, un marigot à l'Est de Gouran Guidé pour fonder le village de Yaféra.

A Gouran guidé, Elles étaient 5 familles: les Camara, les Touré, les Maréga, les Tounkara et les Salla.

Les Touré sont partis à Bakel, les Tounkara à Tuabou et les autres(Camara et Marega) sont restées sur place à Gouran guidé.

Le mythe du python ou Malanghé :

Dans la lignée des Camara il y aurait eu deux frères jumeaux dont l’un est un python (Malanghé) .Ce dernier alla se réfugier dans une grotte à Guran guidé pour être à l’abri des regards indiscrets malgré tous les soins que lui prodiguait son frère non sans promettre à celui-ci d’être le rempart du village contre toutes les forces du mal. Et les Camara de lui vouaient un culte des siècles durant. Ainsi jusqu’au milieu du 20e siècle ils lui consacraient des offrandes à l’occasion de chaque événement important qui rythmait la vie de leur clan ou de leur village.

Le village actuel de Golmy :

Les Camara et leurs marabouts Maréga devenus sédentaires se confrontaient à des problèmes d’eau. La recherche du liquide précieux les conduisit du Kajo lémmé au bord du fleuve Sénégal.L’emplacement actuel de Golmy (fig.3) daterait de 1720 ; Moussa Camara, fils aîné de Médy Sogoné qui aurait vécu 130 ans, en fut le premier chef du village.

En 1886, les colons français qui luttaient contre Mamadou Lamine Dramé incendièrent Golmy. Ses habitants s’exilèrent à Golmin haaré. Mais après la guerre ils retrouvèrent le site déjà occupé par les Cissé. Ceux-ci étaient des marabouts.

Quelques dates importantes de Golmy :

De 1895 à 1958 Golmy était le chef lieu de canton du Goye supérieur dont les chefs successifs sont Mamadou ou Ali Keïta,Diarra Gassama et Sada Ciré Timéra. A la suppression du régime de chef de canton, il abritera pendant vingt cinq (25) ans de 1958 à 1983 un centre secondaire d’Etat civil.

Les derniers chefs de village de Golmy de 1945 à nos jours sont :

-Moye Toumany: 1945-1951

- Bakary Sada: 1951-1981

-Bakary Caca: 1981-1989

-Dramane Ndiabou : 1989-1994

-Bouna Néné : 1994 -1997

-Silman Camara : 1997-2004

-Boubou Lassana Camara : depuis 2004

Les marabouts

Enfin les Maréga puis les Cissé étaient les premiers marabouts du village mais ce sont les Tandjigora qui jouèrent pleinement cette fonction. Issu de l’illustre famille maraboutique de Khounghany le « hoje » (demeure du marabout) jouissait d’une très grande renommée au-delà même des limites du Gajaga en la personne du grand érudit El hadj Harouna Tandjigora. A côté du « hoje » deux foyers de mémorisation du coran se distinguaient ceux des Doucara et des Coulibaly.

Quelques dates repéres :

1922 : première école élémentaire

1958 : la grande inondation ;

1971 : l’épidémie de choléra

1979 : la construction de la grande mosquée de Golmy

Les noms de famille de Golmy :

LES FAMILLES GOLMIENNES :

La présente liste n'est pas complète. Vous êtes invités à l'enrichir par d'autres noms. Les familles golmiènnes :

1-BA

 

2-BARRY

 

3-BATHILY

 

4-CAMARA

 

5-CISSE

 

6-CISSOKHO

 

7-COULIBALY

 

8-DANSOKHO

 

9-DIA

 

10-DIAGOURAGA

 

11-DIAKHITE

 

12-DIALLO

 

13-DIARRA

 

14-DIAWARA

 

15-DICKO

 

16-DJIGO

 

17-DOUCARA

 

18-DOUCOURE

 

19-DRAME

 

20-GASSAMA

 

21-GORY

 

22-GUEYE

 

23-KALLOGA

 

24-KANE

 

25-KANOUTE

 

26-KANTE

 

27-KEITA

 

28-KHOUMARE

 

29-KONATE

 

30-MALLE

 

31-MAREGA

 

32-NDIAYE

 

33-SAKHO

 

34-SAOUNERA

 

35-SIDIBE

 

36-SOuKHOuNA

 

37-SOKHORE

 

38-SOUMARE

 

39-SOW

 

40-SY

 

41-TANDJIGORA

 

42-TOURE

 

43-TRAORE

 

44-YAFFA

 

45-WATARA

 

 

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

bakelinfo.com : la voix du département de Bakel
Loading Player...
Watching: Uploads from bakelinfo (107 videos)
Loading...
Micro Trottoir
Entente Dév Dépt Bakel
Mosquée
Mosquée Diaguily

EspacePublicité

Chroniques du Mardi

Religion

Actu. locale

Nous avons 80 invités et aucun membre en ligne

Faîtes un don

pour soutenir bakelinfo.

Actu Africaine

Afrique - Découvrez gratuitement tous les articles, les vidéos et les infographies de la rubrique Afrique sur Le Monde.fr.