BAKELINFO.COM

La Voix du département de Bakel

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

 

PoliceMenottes

 

La région de Tambacounda, avec une superficie de 59 602 Km2 et une population de 812 075 habitants, a cette particularité de partager plusieurs frontières avec d’autres pays : le Mali, la Mauritanie, la Gambie et la République de Guinée. Bien que la densité soit très faible (14 habitants/km2), cela fait de cette partie du Sénégal, une zone bien fréquentée par toutes sortes de malfaiteurs.

 

 

Ce qui défraie en ce moment l’actualité dans notre pays, c’est l’effroyable mort de la jeune Bineta Camara (tout juste 24 ans), fille de monsieur Malal Camara de l’Agence de Développement Local (ADL), originaire de la région, plus précisément de Tuabou.

 

Avant cet abominable forfait, les bandits ont longtemps sévi dans les différents départements, installant l’insécurité, créant la peur partout dans les villes et les villages au nombre de 1434.

 

Malgré la présence des forces de l’Ordre, assez bien placées dans des endroits stratégiques, elles sont astucieusement évitées. Les vols, les viols, l’introduction de la drogue et des marchandises frauduleuses sont devenus monnaie courante à l’Est du Sénégal.

 

Aucun lieu n’est oublié : les Banques, les bureaux de Poste, les Stations d’essence, les Pharmacies, les boutiques, les maisons… Armés jusqu’aux dents, encagoulés ou à visage découvert, les malfrats sèment malheureusement la mort aussi sur leur passage comme à Golmy et à Ballou. L’organisation des populations mal formées en matière de défense, conduit souvent à la perte des gardiens de « fortune » qui veillent sur le sommeil de leurs parents.

 

Ce qu’il faudrait, c’est une plus grande vigilance, une éducation plus pointue dans les écoles pour changer les comportements, dans le bon sens et se méfier des mouvements parfois insolites surtout dans les frontières.

 

Le monde est rendu difficile par l’égoïsme de l’homme. Cette course acharnée et effrénée vers l’avoir au détriment du savoir, le bien « propre », personnel, tue tout humanisme en nous et fait en sorte que les esprits se braquent seulement sur le « MATERIEL ».

 

Quand on ajoute à cette honteuse situation l’état désastreux de nos routes, de Tambacounda à Bakel, aucune larme ne restera gardée au fond de nous.

 

De grands Ministres d’autrefois comme Mady Cissokho, Abdoul Ndiaye, Souty Touré et aujourd’hui Sidiki Kaba (tour à tour à la Justice, aux Affaires Etrangères et maintenant à la Défense) n’ont pas pu et ne peuvent pas à eux seuls changer les choses. Chaque Oriental doit jouer sa partition pour permettre à cette riche région en ressources humaines de qualité et dont le sol et le sous-sol regorgent de « secrets » de sortir de l’oubli pour aller enfin vers le développement.

 

Bakel, Goudiry, Koumpentoum et Tambacounda composent cette belle région. Chaque département retient l’attention du visiteur par sa spécificité. Zone par excellence de tourisme, elle doit donc être sécurisée pour que de partout, son Parc, ses Forts, ses Tours, ses cours d’eau, ses monuments historiques soient mieux connus.

 

Des Commissariats de Police, des Brigades de gendarmerie, des Postes de Douanes ont encore de la place dans notre région, l’une des principales portes d’entrée de notre cher pays.

 

Idrissa Diarra

 

 

 

 

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

EspacePublicité

Chroniques du Mardi

Religion

Actu. locale

Nous avons 175 invités et aucun membre en ligne

Faîtes un don

pour soutenir bakelinfo.