BAKELINFO.COM

La Voix du département de Bakel

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Puisque c’est la saison des prix Nobel, on peut rappeler la citation du lauréat Paul Samuelson [1] . Il a déclaré, avec un humour provocateur: « Rien n’est impossible dans une science aussi inexacte que l’économie. » On ne va pas refaire le débat  sur cette supposée science molle opposée aux sciences dures comme la physique. L’économie fait partie des sciences sociales. Les économistes dignes d’intérêt suivent une démarche scientifique rigoureuse et acceptent que leurs conclusions soient soumises à la critique. En revanche, il est vrai que dans bien des domaines, il n’y a pas de vérités absolues et il faut se méfier de ceux qui en assènent et discréditent ceux qui n’appartiennent pas au courant dominant (libéral) ou main stream, comme il est de bon ton de dire.  Les doctrinaires anti libéraux ne rendent pas un meilleur service à l’économie.

 

On conviendra aisément que c’est perturbant pour le non spécialiste. Le jeune citoyen en devenir ou le citoyen en mesure de voter est décontenancé, quand certains assènent qu’il faut en priorité réduire le déficit public et éviter absolument des mesures protectionnistes, alors que d’autres veulent que l’Etat investisse et se méfient des marchés. En schématisant, on retrouve l’opposition entre les libéraux qui croient aux vertus du marché et estiment que les syndicats et l’Etat en rigidifiant l’économie l’empêchent de prospérer et à l’opposé les interventionnistes pas forcément très sévères avec le capitalisme (beaucoup ne sont pas des marxistes)  qui estiment qu’il faut le réguler et donc le rôle de l’Etat est pour eux dans l’ensemble très positif.

Les choses se compliquent encore plus quand les experts médiatiques auto proclamés économistes entrent en jeu. Ils livrent avec aplomb leurs prétendues solutions. On a eu l’occasion d’évoquer François Lenglet et Agnès Verdier-Molinié qui à défaut de sortir d’une faculté d’économie sort un nouveau livre au titre très efficace. « En marche vers l’immobilisme ». On se doit d’évoquer aussi Pascal Perri qui  a désormais son émission « Perri scope ». Après s’être fait la main et la voix dans « Les grandes gueules », on l’a retrouvé souvent dans « C dans l’air ». Il agissait avec une certaine mesure, mais clairement en tant que sous marin de la pensée libérale. Avec son émission sur LCI, il n’hésite pas à torpiller l’intervention de l’Etat et ses dépenses.

Suite : http://enseigner.blog.lemonde.fr/2018/10/01/leconomie-une-science-inexacte-mais-estimable/?xtor=RSS-3208

Comments are now closed for this entry

EspacePublicité

Chroniques du Mardi

Religion

Actu. locale

Nous avons 254 invités et aucun membre en ligne

Faîtes un don

pour soutenir bakelinfo.