BAKELINFO.COM

La Voix du département de Bakel

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

TourEiffel

Le suspect a affirmé en garde à vue vouloir "commettre un attentat contre un militaire". La section antiterroriste du parquet de Paris s'est saisie de l'enquête dimanche.

La section antiterroriste du parquet de Paris s'est saisie de l'enquête après l'arrestation d'un homme armé d'un couteau dans la soirée du samedi 5 août à la tour Eiffel. Celui-ci a tenté, vers 23h30, de forcer l'un des contrôles de sécurité du monument, en criant "Allah Akbar", a appris dimanche franceinfo de source judiciaire, confirmant une information de l'AFP.

 

Que s'est-il passé ?

Samedi soir, peu avant minuit, l'homme a franchi un premier portique en bousculant un agent de sécurité d'un coup d'épaule. Il a ensuite sorti un couteau en criant "Allah Akbar". Des militaires de l'opération Sentinelle lui ont alors ordonné de poser son couteau à terre. Il s'est exécuté sans opposer de résistance et a été immédiatement interpellé. L'incident n'a fait aucun blessé.

Que sait-on du suspect ?

Il s'agit d'un Français, né en août 1998 en Mauritanie. Les premières investigations ont mis en lumière sa personnalité très fragile. Il était hospitalisé dans un service psychiatrique depuis plusieurs mois et sa mesure d'hospitalisation avait été renouvelée le 27 juillet pour six mois, selon une source proche de l'enquête citée par l'AFP. Il était en permission de sortie du 4 au 6 août, d'après cette même source. Par ailleurs, le suspect avait été condamné en décembre 2016 à quatre mois de prison assortis d'un sursis avec mise à l'épreuve pendant deux ans pour apologie du terrorisme et menaces de mort.

Qu'a-t-il dit lors de sa garde à vue ?

Le suspect a affirmé qu'"il voulait commettre un attentat contre un militaire et était en lien avec un membre du groupe jihadiste État islamique qui l'aurait encouragé à passer à l'acte", précise une source proche de l'enquête.

Une enquête, dont s'est saisie la section antiterroriste du parquet de Paris, a été ouverte pour "association de malfaiteurs terroriste en vue de commettre des crimes d'atteinte aux personnes" et "tentatives d'assassinat sur personnes dépositaires de l'autorité publique".

Le parquet n'avait pas retenu dans un premier temps la piste terroriste. Les investigations ont été confiées à la section antiterroriste (SAT) de la brigade criminelle et à la direction générale de la sécurité intérieure (DGSI). Une perquisition à son domicile était toujours en cours dimanche après-midi.

Quelle sécurité autour de la tour Eiffel ?

Après l'incident, "les forces de police présentes sur place ont procédé à une vérification complète du site et ont demandé son évacuation vers 00h30", soit un quart d'heure avant l'heure habituelle, a raconté la Société d'exploitation de la tour Eiffel, sans préciser le nombre de visiteurs présents sur le site. Dimanche matin, la tour Eiffel a rouvert ses portes "normalement" à 9 heures.

Après l'intrusion de militants de Greenpeace qui ont réussi à déployer une banderole sur le monument parisien, en mai, la sécurité de la tour Eiffel a été renforcée. Cet incident avait révélé des "dysfonctionnements dans le dispositif de sécurité du monument", à un moment où la menace jihadiste reste très élevée, estimait la préfecture de police de Paris.

Il avait notamment été décidé de renforcer les patrouilles ainsi que les équipes de sécurité avec des chiens, au sol comme dans les étages du monument. Les"moyens humains" devaient être également renforcés dans le centre de supervision de la tour, et le dispositif périphérique de vidéoprotection, dont le suivi est assuré dans un commissariat local, devait être réévalué. Un dispositif de sécurité "pérenne" sera mis en place en 2018 sous la forme de "panneaux de verre, à la fois plus esthétiques et plus efficaces que le barriérage temporaire actuellement en place".

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Macky Sall a pris des mesures contre les échauffourées du...

20 mai 2018
Macky Sall a pris des mesures contre les échauffourées  du mardi dernier occasionnant la mort d'un étudiant Fallou Séne.

Vu qu'en Afrique les dirigeants ne savent jamais démissionner après un échec observé. Constat de cela, le Président Macky Sall...

La baie de Hann : un atout pas un égout

19 mai 2018
La baie de Hann : un atout pas un égout

La baie de Hann, située au sud de la presqu'île du Cap Vert, s’étend sur 20 km depuis le port...

Réunion de travail de l'Association pour le Développemen de Bakel

18 mai 2018
Réunion de travail de l'Association pour le Développemen de Bakel

L’Association pour le Développement de Bakel (ADEBA) s’est réunie à l’Hôtel Wagadu, son siège social, ce mercredi 16 Mai 2018...

FAITS SAILLANTS DE LA SEMAINE À BAKEL

14 mai 2018
FAITS SAILLANTS DE LA SEMAINE À BAKEL

Du Lundi 07 au Dimanche 13 Mai 2018 Lundi 07 Mai 2018Sur toute l’étendue du Sénégal, il y a eu...

Politique : Naissance du mouvement de Convergence des Femmes Leaders...

12 mai 2018
Politique : Naissance du mouvement de Convergence des Femmes Leaders Républicaines du Département de Bakel

Ce jeudi dernier le 10 mai 2018, les femmes aperistes ont battu le macadam au théâtre verdure de Bakel En...

ÉDUCATION : LA RECONNAISSANCE DES FEMMES ACTIVES DE MBAO

7 mai 2018
ÉDUCATION : LA RECONNAISSANCE DES FEMMES ACTIVES DE MBAO

    L’Association des Femmes Actives de Mbao (FAM), en ce jour mémorable du 5 Mai, a célébré à sa...

bakelinfo.com : la voix du département de Bakel
Loading Player...
Watching: Uploads from bakelinfo (107 videos)
Loading...
Micro-Trottoir
Micro - Trottoir
Film Tradition
Mosquée

EspacePublicité

Chroniques du Mardi

Religion

Actu. locale

Nous avons 129 invités et aucun membre en ligne

Faîtes un don

pour soutenir bakelinfo.

Actu Africaine

Afrique : Toute l'actualité sur Le Monde.fr.

Afrique - Découvrez gratuitement tous les articles, les vidéos et les infographies de la rubrique Afrique sur Le Monde.fr.