BAKELINFO.COM

La Voix du département de Bakel

Vote utilisateur: 1 / 5

Etoiles activesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Demba Ciré Bathily 640x362

La jurisprudence Taïb Socé habite chez les avocats de l’ancien maire de Dakar Khalifa Sall sorti de la prison la semaine dernière. Invité de la Rfm, Me Demba Ciré Bathily est conscient de cet état de fait, cela du point de vue juridique et politique. “Une éventualité de contrainte par corps sur Khalifa Sall existe. C’est une épée de Damoclès, si elle est suspendue, il faut la casser”, a-t-il promis.

 

Le combat pour une liberté totale de Khalifa Sall est loin d’être terminé malgré la grâce présidentielle de la semaine dernière. Me Me Demba Ciré Bathily reconnait une éventualité de contrainte par corps à son client, cela, a-t-il dit, « du point de vue juridique et politique. C’est une menace qui existe. Je ne dis pas le contraire. C’est une épée de Damoclès que si elle est suspendue, on va tout faire pour la casser”.

La robe noire de poursuivre : « M. Khalifa Sall n’aurait jamais dû aller en prison. Même une amnistie ne suffit pas. Il doit être rétabli dans l’intégralité de ses droits. Vous ne pouvait pas convaincre un Sénégalais que Khalifa Sall a pris la somme d’un milliard et l’a mis dans sa poche. L’Etat doit rétablir le préjudice causé et le rétablir dans  ses droits”.

Me Demba Ciré de s’en convaincre que “Khalifa Sall a été victime d’un agenda politique aux projets biens clairs”. Il rappelle dans la foulée que “le procès de Khalifa Sall est l’un des plus rapides de l’histoire du Sénégal. Ce procès suivait un agenda politique. Et cet agenda visait entre autres à le juger, à le démettre de ses fonctions de maire de Dakar et à l’empêcher de prendre part à la dernière élection présidentielle »

ÉDUCATION : REPRISE AVORTÉE DES COURS DU 2 JUIN 2020 QUELLES SOLUTIONS POUR DEMAIN ?

3 juin 2020
ÉDUCATION : REPRISE AVORTÉE DES COURS DU 2 JUIN 2020 QUELLES SOLUTIONS POUR DEMAIN ?

Après plusieurs mois de grèves et de congés forcés à cause du CORONAVIRUS, des dates de reprises des cours ont été avancées puis reculées. Une troisième date polémique, dès son annonce, a soulevé l’ire de certains syndicalistes de l’enseignement, des parents d’élèves et même des élèves, à travers leur Gouvernement...

CHRONIQUE DU MARDI DU 02/06/2020 MOCIRÉDIN ET LA RÉOUVERTURE DU 02 JUIN 2020

2 juin 2020
CHRONIQUE DU MARDI DU 02/06/2020  MOCIRÉDIN ET LA RÉOUVERTURE DU 02 JUIN 2020

              Depuis plusieurs jours maintenant, le CORONAVIRUS, sans être mis entre parenthèses, marque un peu le pas par rapport à cette réouverture taxée de catastrophique par certains, qui hante l’esprit des « dirigeants », celui des enseignants et enfin celui des parents d’élèves. Pour les premiers cités, il faut coûte...

Sénégal: la recrudescence des cas de coronavirus inquiète les autorités

31 mai 2020
Sénégal: la recrudescence des cas de coronavirus inquiète les autorités

Des mesures sanitaires plus strictes entreront bientôt en vigueur à Dakar, a annoncé le ministre de la Santé sénégalais samedi 30 mai en conférence de presse. La capitale sénégalaise et sa région comptabilisent près des trois quarts des 3 535 cas de Covid-19 recensés depuis le début de l'épidémie. Pour ce seul samedi...

(Audio) CLD DE KIDIRA : INFORMATION ET ÉCHANGE SUR LE PROCESSUS DE REPRISE DES ENSEIGNEMENTS-APPRENTISSAGES

29 mai 2020
(Audio) CLD DE KIDIRA : INFORMATION ET ÉCHANGE SUR LE PROCESSUS DE REPRISE DES ENSEIGNEMENTS-APPRENTISSAGES

Après le CDD de Bakel le 27, c’était au tour de Alé Diéye DIOUF, Sous-Préfet de l’arrondissement de Bélé de présider un CLD spécial sur la rentrée du 02 JUIN 2020. Il avait à ses côtés l’adjoint au sous préfet de Kénieba, tous les chefs de services de sécurités, les...

Vous souhaîtez soutenir

Bakelinfo :

Chroniques du Mardi

Religion

Actu. locale

Nous avons 377 invités et aucun membre en ligne