BAKELINFO.COM

La Voix du département de Bakel

Vote utilisateur: 1 / 5

Etoiles activesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Demba Ciré Bathily 640x362

La jurisprudence Taïb Socé habite chez les avocats de l’ancien maire de Dakar Khalifa Sall sorti de la prison la semaine dernière. Invité de la Rfm, Me Demba Ciré Bathily est conscient de cet état de fait, cela du point de vue juridique et politique. “Une éventualité de contrainte par corps sur Khalifa Sall existe. C’est une épée de Damoclès, si elle est suspendue, il faut la casser”, a-t-il promis.

 

Le combat pour une liberté totale de Khalifa Sall est loin d’être terminé malgré la grâce présidentielle de la semaine dernière. Me Me Demba Ciré Bathily reconnait une éventualité de contrainte par corps à son client, cela, a-t-il dit, « du point de vue juridique et politique. C’est une menace qui existe. Je ne dis pas le contraire. C’est une épée de Damoclès que si elle est suspendue, on va tout faire pour la casser”.

La robe noire de poursuivre : « M. Khalifa Sall n’aurait jamais dû aller en prison. Même une amnistie ne suffit pas. Il doit être rétabli dans l’intégralité de ses droits. Vous ne pouvait pas convaincre un Sénégalais que Khalifa Sall a pris la somme d’un milliard et l’a mis dans sa poche. L’Etat doit rétablir le préjudice causé et le rétablir dans  ses droits”.

Me Demba Ciré de s’en convaincre que “Khalifa Sall a été victime d’un agenda politique aux projets biens clairs”. Il rappelle dans la foulée que “le procès de Khalifa Sall est l’un des plus rapides de l’histoire du Sénégal. Ce procès suivait un agenda politique. Et cet agenda visait entre autres à le juger, à le démettre de ses fonctions de maire de Dakar et à l’empêcher de prendre part à la dernière élection présidentielle »

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

EspacePublicité

Chroniques du Mardi

Religion

Actu. locale

Nous avons 306 invités et aucun membre en ligne

Faîtes un don

pour soutenir bakelinfo.