BAKELINFO.COM

La Voix du département de Bakel

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Ousmane Sonko Assemblee SN

Le député et leader du parti Pastef, Ousmane Sonko pourrait voir son immunité parlementaire être levée dans les prochains jours.
Le cas échéant, le parlementaire visé par une plainte pour « viols répétitifs et de menaces de mort » serait à la disposition de la justice. En effet, l’Assemblée nationale a été saisie par la Justice. Le Garde des Sceaux, ministre de la Justice, a transmis à son président une requête du Procureur général près la Cour d’appel de Dakar pour la levée de l’immunité parlementaire du député Ousmane Sonko, nous informe-t-on.

Sur ce, Moustapha Niasse a convoqué ce jeudi 11 février à 12 heures les membres du bureau de l’Assemblée nationale. Ils sont au nombre de 18 sans le président. Il s’agira donc en plus du président, des 8 viceprésidents, des 6 secrétaires élus, un Questeur, un vice-questeur et les deux présidents de groupes parlementaires régulièrement constitués. Une deuxième phase s’en suivra à 13 heures le même jour. Ce sera la réunion de conférences des présidents. Le Président de l’Assemblée nationale, les 8 vice-présidents, les 14 présidents de commissions, les 2 présidents de groupe parlementaire et un représentant des Non- inscrits vont prendre part à cette rencontre. Selon notre source, une commission régulière sera installée à l’issue des deux réunions. Elle va ainsi élire une commission ad hoc composée de 11 membres dont 8 de la majorité présiden- La situation était confuse hier matin, à Bignona, où les partisans d’Ousmane Sonko ont
bandé les muscles en guise de soutien à leur leader cité dans une affaire de moeurs. Le rassemblement initialement prévu au rond- point Emile Badiane à
Bignona n’a pu se tenir. Les « Patriotes » pouvaient compter sur le soutien des élèves délogés qui sont entrés dans la danse. Pneus calcinés sur la
route, la circulation était même paralysée pendant quelques heures par les manifestants qui ont imprimé une situation de tension dans la ville. Des manifestations
qui ont paralysé le système éducatif à Bignona où les élèves ont investi les rues avec les partisans d’Ousmane Sonko dans le Fogny. Le responsable
départemental du Pastef à Bignona Lamine Badji a même été arrêté avec un autre jeune. Sous l’ampleur des manifestations dans la ville, certains commerces ont fermé boutique. Les manifestants qui avaient ciblé la station d’essence se sont heurtés a l’interposition des forces de l’ordre qui ont bénéficié du renfort de l’armée momentanément déployée sur les lieux avant de se replier. Les forces de l’ordre ont pu disperser les manifestants qui ont ouvert d’autres fronts avant de se calmer. La tension est retombée vers midi. Après Ziguinchor la veille, c’est Bignona qui a pris le relais des manifestations pro- Sonko. Les partisans du leader de Pastef se disent déterminés à s’ériger en sentinelle pour protéger leur leader.

La suite sur Sud Quotidien

Vous souhaîtez soutenir

Bakelinfo :

Chroniques du Mardi

Religion

Actu. locale

Nous avons 163 invités et aucun membre en ligne

Portraits