BAKELINFO.COM

La Voix du département de Bakel

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Elus Senegalais

Les acteurs au dialogue politique se sont convenus de changer le mode d’élection des maires et présidents de conseils départementaux au suffrage universel direct.

Toutefois, en voulant préserver le vote des citoyens souvent détournés par les élus, l’on semble favoriser la dynastie des élus illégitimes, portés à la tête des institutions communales et départementales avec moins de 50% des suffrages valablement exprimés. Un second tour semble s’imposer, avec une moyenne à fixer, si l’on veut avoir des élus légitimes et moins contestés à la tête de ces institutions.

 Si au niveau de la commission cellulaire du dialogue politique, plusieurs questions restent en suspens pour manque de consensus entre acteurs de différents pôles, la question relative à l’élection des maires et des présidents de conseils départementaux a trouvé un large accord sur le principe. Les participants au dialogue politique, initié par le chef de l’Etat, Macky Sall, autour du processus électoral, sont tombés d’accord pour le vote de ces élus au suffrage universel direct. Mieux, ladite commission est pour l’intronisation au niveau de la ville de la tête de liste proportionnelle qui sortira première de l’élection. Pour les communes, ce sera la tête de liste majoritaire qui sera élue. Par ce vote des maires et présidents de conseils départementaux au suffrage universel direct, les acteurs au dialogue pensent régler les questions de manœuvres et de manipulations qui se font sur le dos des citoyens.

En réalité, le vote indirect permettait aux élus, à travers des cachotteries et autres combines de détourner le vote des électeurs. Quid alors de la légitimité de ces élus, si toutefois les maires et les présidents de conseil départementaux sont élus à moins de 50% du suffrage valablement exprimé? En réalité, si la tête de liste majoritaire qui sort première de l’élection est portée à la tête de la mairie, en dépit du score obtenu avec le système du «Raw gadu», se pose alors la question de la légitimité de celui-ci. Même si ledit maire est élu directement par les populations de la commune, il n’en demeure pas moins que s’il ne franchit pas la barre des 50%, il restera illégitime. A l’état actuel du Code électoral, le second tour n’est prévu que pour la présidentielle.

L’on se rappelle du ¼ bloquant qu’avait voulu instaurer l’ancien président, Me Abdoulaye Wade, pour permettre au candidat de passer avec seulement 25% du suffrage valablement exprimé. Les populations s’étaient alors opposées à ladite réforme, estimant en fait qu’elle rendrait illégitime le président élu sur cette base. Ainsi donc, si le Sénégal s’aligne aux grandes démocraties, le second tour restera indispensable, si bien évidemment les maires et présidents de conseil départementaux devaient être élus au suffrage universel direct. Au cas contraire, ce serait l’ère des élus illégitimes qui risque d’être ouverte à travers cette réforme du Code électoral. Les maires et présidents de conseils départementaux risquent d’être élus par une minorité, même si le vote des populations n’est pas détourné (Sud Quotidien)

Sénégal: la recrudescence des cas de coronavirus inquiète les autorités

31 mai 2020
Sénégal: la recrudescence des cas de coronavirus inquiète les autorités

Des mesures sanitaires plus strictes entreront bientôt en vigueur à Dakar, a annoncé le ministre de la Santé sénégalais samedi 30 mai en conférence de presse. La capitale sénégalaise et sa région comptabilisent près des trois quarts des 3 535 cas de Covid-19 recensés depuis le début de l'épidémie. Pour ce seul samedi...

(Audio) CLD DE KIDIRA : INFORMATION ET ÉCHANGE SUR LE PROCESSUS DE REPRISE DES ENSEIGNEMENTS-APPRENTISSAGES

29 mai 2020
(Audio) CLD DE KIDIRA : INFORMATION ET ÉCHANGE SUR LE PROCESSUS DE REPRISE DES ENSEIGNEMENTS-APPRENTISSAGES

Après le CDD de Bakel le 27, c’était au tour de Alé Diéye DIOUF, Sous-Préfet de l’arrondissement de Bélé de présider un CLD spécial sur la rentrée du 02 JUIN 2020. Il avait à ses côtés l’adjoint au sous préfet de Kénieba, tous les chefs de services de sécurités, les...

BAKEL : COMITÉ DÉPARTEMENTAL DE DÉVELOPPEMENT SUR LA RÉOUVERTURE DU 2 JUIN

28 mai 2020
BAKEL : COMITÉ DÉPARTEMENTAL DE DÉVELOPPEMENT SUR LA RÉOUVERTURE DU 2 JUIN

Durant cette période de COVID-19, des rencontres se multiplient partout en vue de la réouverture des classes d’examen (CM2, 3e et Terminales) le 2 Juin 2020.C’est ainsi que ce mercredi 27 mai, un Comité Départemental de Développement (CDD) a permis à l’Inspecteur de l’Education et de la Formation, monsieur Amadou...

ÉDUCATION À BAKEL : QU’ARRIVERA-T-IL LE 2 JUIN 2020 ?

23 mai 2020
ÉDUCATION À BAKEL : QU’ARRIVERA-T-IL LE 2 JUIN 2020 ?

Le département de Bakel s’étend sur 6 290 Km2 avec une faible densité de 22 habitants au km2. Sa population, très variée, est composée de Soninkés, de Peulhs, de Bambaras, de Wolofs, de Diolas et de Maures qui vivent en toute harmonie.Sa première école, créée en 1902, appelée à ses débuts...

Vous souhaîtez soutenir

Bakelinfo :

Chroniques du Mardi

Religion

Actu. locale

Nous avons 166 invités et aucun membre en ligne