BAKELINFO.COM

La Voix du département de Bakel

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Babacar Diop

«Jusqu’où ira le président Macky SALL dans sa volonté de faire payer aux Sénégalais le prix de sa gouvernance scandaleuse et calamiteuse ? La hausse annoncée des prix de l’électricité de 6 à 10%, cinq mois seulement après l’augmentation démesurée  des prix du carburant, sonne comme une nouvelle opération de racket planifiée au sommet de l’Etat et à laquelle FDS invite les Sénégalais à opposer une vive résistance», c’est le ton employé par les Forces démocratiques du Sénégal (FDS) dans un communiqué rendu public  pour dénoncer cette mesure non sans appeler à un large front pour s’opposer…

Se penchant sur la situation nationale,  cette formation politique estime que « cette mesure injustifiée est surtout symptomatique d’un Etat au bord de la banqueroute financière et qui compte, de manière cynique,  contraindre les ménages et les entreprises à supporter ses dépenses de prestige et de folie ».

Babacar Diop et ses camarades d’étaler le tableau de dépenses royales et de prestige du régime de Macky Sall, « 656 milliards pour la réalisation d’un TER à la portée économique et sociale douteuse, 2,05 milliards de dollars américain pour l’achat du véhicule présidentiel considéré par la presse occidentale comme le plus cher au monde- la Mercedes Maybach S600 qui a pris feu sur la route de Nguéniène le 17 juillet 2019-  307 milliards pour l’achat de véhicules de 2012 à 2019, une pléthore de ministres conseillers à la présidence payés à ne rien faire, des institutions et des agences budgétivores qui répondent moins à un impératif d’efficacité dans les politiques publiques qu’à une volonté de sortir du chômage des militants et des transhumants… Voilà la note salée que Macky Sall et son régime veulent mettre sur le compte des Sénégalais, à travers cette mesure de hausse des prix de l’électricité »

D’après eux, « le refus de l’Etat de payer la compensation due à la SENELEC et qui expliquerait les difficultés financières de l’entreprise est un aveu d’échec pour le président Macky SALL. Une réduction du train de vie dispendieux de l’Etat conjuguée à une gestion saine et transparente de nos ressources pétrolières et gazières aurait permis à l’Etat, sans aucun doute, d’épargner les Sénégalais d’une hausse des prix de l’électricité avec ses conséquences fâcheuses sur le pouvoir d’achat des Sénégalais ».

FDS lance un appel aux organisations consuméristes, aux syndicats des travailleurs, à l’opposition et à toutes les forces vives de la Nation à se retrouver dans un large front pour s’opposer, de manière énergique, à la hausse des prix de l’électricité. FDS exige, en même temps, un audit de la SENELEC pour faire la lumière sur la gestion des fonds alloués par l’Etat à cette entreprise de 2012 à nos jours.

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Chroniques du Mardi

Religion

Actu. locale

Nous avons 365 invités et aucun membre en ligne

Faîtes un don

pour soutenir bakelinfo.