BAKELINFO.COM

La Voix du département de Bakel

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Honorable Depute IBS

L’engagement du Président de la République, Son Excellence, Macky SALL sur le littoral s’est matérialisé avec plusieurs innovations environnementales issues de la révision constitutionnelle du 20 mars 2016. Selon les dispositions de l’article 25-1. « Les ressources naturelles appartiennent au peuple. Elles sont utilisées pour l’amélioration de ses conditions de vie.
L’exploitation et la gestion des ressources naturelles doivent se faire dans la transparence et de façon à générer une croissance économique, à promouvoir le bien-être de la population en général et à être écologiquement durables.
L’État et les collectivités territoriales ont l’obligation de veiller à la préservation du patrimoine foncier ».

Par conséquent, le littoral est une priorité inscrite dans l’agenda politique de l’État du Sénégal. Les nouvelles orientations environnementales, telles qu’arrêtées par le Président de la République, reflètent la position de Monsieur Abdou Karim SALL, Ministre de l’Environnement et du Développement Durable sur les impératifs d’une loi sur le littoral.
De par les qualités professionnelles dont il fait preuve, j’espère que l’opportunité lui sera offerte afin qu’il puisse réaliser les ambitions du Président de la République.
Dans ce contexte irréversible des changements climatiques, nos 700 km de côtes subissent une détérioration des milieux marins côtiers, la pollution des nappes phréatiques littorales sans occulter la diversité des pollutions et nuissances. Il s’y ajoute l’urbanisation incontrôlée sur le Domaine Public Maritime et le manque d’assainissement.
Seulement, il est important de rappeler que le Sénégal s’est engagé à intégrer les principes de développement durable dans les politiques et cadres juridiques nationaux. Il est donc, fort à parier que nous pouvons compter sur l’engagement et la détermination particulière de Monsieur Amadou HOTT, Ministre de l’Économie, du Plan et de la Coopération  pour atteindre l’ODD14 « Conserver et exploiter de manière durable les océans, les mers et les ressources marines aux fins du développement durable » d’autant plus que son Département « coordonne l'élaboration des stratégies nationales de développement et veille à la mise en œuvre et au suivi des Objectifs de Développement Durable (ODD) ».


Les priorités « d’amélioration de la qualité du cadre de vie en milieux urbain et rural » sont déclinées dans le cadre du Plan Sénégal Émergent (PSE). L’adoption d’un certain nombre de mesures sur le littoral par M. Abdou Karim FOFANA, Ministre de l'Urbanisme, du Logement et de l’Hygiène Publique requiert de la synergie d’action avec l’ensemble des acteurs pour leur grande implication dans la protection et la gestion du littoral.
Au regard de la dynamique de lutte contre les risques naturels et anthropiques auxquels sont exposés le littoral des régions de Saint-Louis, Louga, Dakar, Thiès, Fatick et Ziguinchor, le cadre de l’aménagement du littoral, les modalités de retrait des autorisations et des procédures d’application des amendes et transactions ne doivent pas être occultées.
Aussi, le Sénégal étant partie à la Convention d’Abidjan (Convention relative à la Coopération en matière de Protection, de Gestion et de mise en valeur du milieu Marin et des zones côtières de la Région de l’Afrique de l’Ouest, du Centre et du Sud) doit nécessairement ratifier les protocoles additionnels suivants :   
    le protocole relatif à la lutte contre la pollution due aux sources et activités terrestres ;
    le protocole sur la gestion durable des écosystèmes mangroves ;
    le protocole sur les Normes et standards environnementaux en matière d’exploration et d’exploitation pétrolière et gazière en mer ;
    et le protocole de gestion intégrée des zones côtières.
L’ensemble de ces protocoles ayant des incidences sur le littoral, notre pays doit harmoniser son dispositif national avec lesdits protocoles.
Le succès législatif que nous autres parlementaires avions réalisé sous l’impulsion de son Excellence, le Président Moustapha NIASSE, nous donne beaucoup d’espoir sur la future loi sur le littoral.  Dans cette dynamique, le Réseau des Parlementaires pour l’Environnement au Sénégal (REPES) dans sa logique de lutte pour un environnement et un cadre de vie meilleur au Sénégal, jouera pleinement son rôle de plaidoyer au sein de l’hémicycle sur cette question. 

Ibrahima Baba SALL
Honorable Député Maire de Bakel & Président du REPES

Vous souhaîtez soutenir

Bakelinfo :

Chroniques du Mardi

Religion

Actu. locale

Nous avons 143 invités et aucun membre en ligne