BAKELINFO.COM

La Voix du département de Bakel

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Thierno Alassane Sall, ex-ministre de l'Energie, explique sur la page des Panafricains sur facebook, visitée par le "Témoin", pourquoi il a démissionné de son poste. "La France fait pression sur le Sénégal pour obtenir l'exploitation du pétrole et du gaz. Je ne peux pas signer un document où la compagnie française Total qui était en 5e position pour acquérir le marché, selon les experts, devient subitement numéro 1 après des pressions sur le Président Macky Sall", a-t-il révélé.

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives


Le ciel est rouge comme de la brique. En cette fin de matinée, le sable venu de Mauritanie tourbillonne au hasard, pénètre dans les narines, les oreilles, se dépose sur les cils. Aucun arbre, aucun mur n’est là pour lui faire obstacle. Les Peuls ont tiré leurs turbans pour travailler. Ils sont 27 à frapper, arracher, trancher les buissons qui ont poussé au fond du fossé. Comme chaque année, les petits arbustes noueux ont colonisé les canaux d’irrigation. La troupe travaille sous le commandement du respecté Amadou Niama Ba, riziculteur historique de la vallée du fleuve Sénégal. Bénévolement car il s’agit aujourd’hui de dégager les parcelles appartenant au marabout du village. Le canal nettoyé, les jeunes s’assoient dos au vent en silence, les machettes fichées dans le sable. Amadou et le vieux religieux se sont accroupis au sommet d’une butte pour discuter de la saison rizicole à venir. A perte de vue, des rectangles de terre nue encadrés de digues. Dans quelques mois, ce morne désert sera entièrement vert grâce à l’eau du fleuve acheminée par un réseau complexe de canaux principaux et secondaires. Quelque 40 000 hectares de riz ont été cultivés l’an dernier dans la vallée.

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Les habitants de la ville de Thiaroye, en banlieue de Dakar, se mobilisent. Un collectif dénonce le stockage illégal de 500 tonnes de déchets toxiques dans la cour d'une usine en théorie désaffectée, qui a fermé ses portes en 2016. D’après le ministre de l’Environnement, venu sur les lieux la semaine dernière, les conditions de stockage sont préoccupantes.

Une odeur âcre se dégage des entrepôts désaffectés de la Senchim et envahit tout le quartier. « Une odeur nauséabonde, qui fait mal à respirer et qui pique les yeux », décrit Macoumba Faye, qui vit juste à côté de l’usine. « Ça nous fait tous tousser, déplore-t-il. Ça grince à l’intérieur de mes narines ! »

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

« Nous vivons une psychose généralisée, on n’arrive plus à supporter cette situation » martèle une vendeuse de poisson, qui vide son sac devant le calvaire et les désastres que leur fait subir la Senelec. Pour elle, la situation est devenue intenable. «On est complètement en état de psychose. » Sans mentionner les températures (45°), aussi insupportables que les coupures d’électricité. « Il fait chaud, les gens n’arrivent plus à dormir dans les chambres. On ne peut pas ouvrir les portes et les fenêtres pour aérer à cause des voleurs. Quand on ferme, on crève de chaleur. Il faut vivre la situation pour voir comment on la subit, C’est devenu insoutenable, on ne peut pas vivre comme cela tous les jours. »

bakelinfo.com : la voix du département de Bakel
Loading Player...
Watching: Uploads from bakelinfo (107 videos)
Loading...
Entente Dév Dépt Bakel
Micro Trottoir
Mosquée Diaguily
Mosquée

EspacePublicité

Chroniques du Mardi

Religion

Actu. locale

Nous avons 257 invités et aucun membre en ligne

Faîtes un don

pour soutenir bakelinfo.

Actu Africaine

Afrique - Découvrez gratuitement tous les articles, les vidéos et les infographies de la rubrique Afrique sur Le Monde.fr.