BAKELINFO.COM

La Voix du département de Bakel

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Inondations2019

 

Depuis plusieurs jours nous sommes tous abasourdis par les inondations des villages maliens, mauritaniens et sénégalais bordés par le fleuve Sénégal et ses affluents. Le village de Samba-Kanji a été rayé de la carte. Pour les autres villages comme Koughany, Sélibaby sont transformés en petite Venise. En effet, seule la pirogue permet de se déplacer. Yaféra, Diaguili, Aroundou sont cernés par l'eau. Une chose est certaine, les populations ont tout perdu. Des maisons se sont écroulées, les vivres et réserves ont été disséminés et les cultures définitivement englouties. Les lits, les calebasses et vêtements ont été emportés par les eaux. La détresse des populations est immense.

 Ces inondations nous rappellent le déficit regrettable de moyens disponibles pour la Région en cas d’urgence. Les habitants ne peuvent compter que sur leur propre force en attendant l'intervention de l’État.

Ce territoire enclavé est coupé des trois capitales et des grandes villes. Les habitants essentiellement Soninkés et Peulhs sont contraints de s'organiser avec les moyens locaux, c'est-à-dire peu de choses. Même établir un bilan n'est pas possible car les informations ne sont pas centralisées. L'évaluation des besoins en situation de catastrophe ne peut être correctement faite pour la plupart des villages.

Rester spectateur et passif face à une situation aussi douloureuse est impensable. La question obsédante est de trouver des moyens d'agir et d'apporter du secours aux habitants. C’est pour les évènements de

cette ampleur que les associations comme Fanleme prennent tout leur sens.

Cette association a pour objet l’aide, le soutien et l’accompagnement à titre individuel ou collectif des populations du Fleuve Sénégal où qu’ils se trouvent.

A long terme : le but de Fanleme est d’améliorer les conditions et le cadre de vie des habitants de ce territoire. Fanleme a pour objectif de servir de point d’entrée et de relais pour toutes celles et ceux issus de ces régions. Travaillant en relation étroite avec le terrain, sa fiabilité se construit par l’expérimentation et la capitalisation.

En situation d’urgence humanitaire, Fanleme mettra tout en œuvre pour participer à améliorer les moyens de secours (coordination, collectes de fonds, actions humanitaires, organisation logistique, presse, communication...) à destination des habitants de ces villages. Sans se substituer aux secours et services des États, Fanleme se veut un relai et un vecteur d'information et d’actions.

La liste des villages touchés, incomplète pour l'instant :

Aroundou - Ballou - Boully - Comme - Diaguili - Diawara - Guidimakha - Goutioubé - Koughani - Samba Kanji (rayé de la carte) Selibaby – Yaféra - Ballou - Aroundou

De même les sites de collecte de fonds pour aider les populations sont en place :

Boully : https://www.leetchi.com/c/inondations-a-boully-un-village-de-la-mauritanie

Guidimakha et Samba Kanji : https://www.leetchi.com/c/inondations-aidons-les-sinistres-de-guidimakha-et-du-village-samba-kandji-mauritanie

Sélibaby : https://www.leetchi.com/c/aider-les-sinistrees-mauritaniens-de-la-region-selibaby

Yaféra (Sénégal) : https://www.gofundme.com/yafera

Une première collecte vient de s’achever.

N'hésitez pas à aider à compléter ces informations.

Le temps de la réflexion et à l'action à long terme viendra plus tard pour contribuer au changement.

 

A & H Timéra

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

EspacePublicité

Chroniques du Mardi

Religion

Actu. locale

Nous avons 277 invités et aucun membre en ligne

Faîtes un don

pour soutenir bakelinfo.