BAKELINFO.COM

La Voix du département de Bakel

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

    SemaineEnfance1 Juin19
Après l’ouverture de la Journée de l’Enfant Africain (JEA) par une randonnée pédestre, le Samedi 16 Juin qui a coïncidé avec le lancement de la Semaine Nationale de l’Enfance (SNE) du 16 au 22, ce matin, le Cercle Mess Mixte du Camp Sada Ciré Timéra  de Bakel a abrité la cérémonie de clôture avec un important panel sur << LA SYNERGIE DES ACTIONS POUR UNE MEILLEURE PRISE EN CHARGE DE LA SECURITE DE L’ENFANT >>.

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

 

PoliceMenottes

 

La région de Tambacounda, avec une superficie de 59 602 Km2 et une population de 812 075 habitants, a cette particularité de partager plusieurs frontières avec d’autres pays : le Mali, la Mauritanie, la Gambie et la République de Guinée. Bien que la densité soit très faible (14 habitants/km2), cela fait de cette partie du Sénégal, une zone bien fréquentée par toutes sortes de malfaiteurs.

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

             PenurieEau Bakel Av19
C’est devenu récurrent à Bakel : si ce n’est pas l’électricité, c’est l’eau, ces deux denrées indispensables à la vie des hommes qui manquent.
Ces temps derniers, avec l’approche de l’hivernage, la SENELEC élaguait les arbres tout le long des rues. Cette opération entraînait des désagréments chez les usagers car ils restaient  au moins cinq heures sans ce jus important.
Depuis le Dimanche 28 Avril 2019 (72 heures déjà), les populations de Bakel vivent un véritable calvaire : l’eau manque dans tous les quartiers surtout dans ceux qui sont en hauteur comme la Montagne Centrale, Diabé Guidé ou Grimpallé.

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

ManoeuvresMilitaires Av19

 «Le monde s’embrase. Les catastrophes naturelles, malgré leur nombre inquiétant, n’ébranle  pourtant pas les hommes. Ils continuent à imaginer les moyens de tuer leurs prochains à travers des méthodes murement montées pour des profits, des intérêts  personnels. Qu’on les appelle « Djihadistes, Boko Haram, An sardine, Azawad,  Daesh, Etat Islamique,  MNLA des rebelles Touaregs………… », qu’ils sont nombreux ces groupes terroristes à empêcher leurs concitoyens de dormir tranquillement, sur leurs deux oreilles !

EspacePublicité

Chroniques du Mardi

Religion

Actu. locale

Nous avons 678 invités et aucun membre en ligne

Faîtes un don

pour soutenir bakelinfo.