BAKELINFO.COM

La Voix du département de Bakel

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives

ReunionBorderLessKidira Fev20
                
Durant deux jours, l’ALLIANCE BORDERLESS a organisé à Kidira une rencontre conjointe des parties prenantes aux frontières de Kidira et Diboli pour les acteurs publics et privés sur la mise en œuvre des textes communautaires et internationaux.
L’ALLIANCE BORDERLESS s’active dans le domaine de l’assistance et la sécurité, en contribuant à l’élimination des barrières commerciales en Afrique de l’Ouest, en formant et en sensibilisant sur les protocoles de la CEDEAO dans huit frontières comme Noé-Elubo (Côte d’Ivoire-Ghana), Paga-Dakola (Ghana-Burkina), Sémé-Kraké (Bénin-Nigéria) …et celle qui sépare le Sénégal du Mali : Kidira-Diboli.

Comme acteurs conviés à l’occasion, des deux côtés de la Falémé (Mali et Sénégal), il y avait les services des Douanes, la Gendarmerie, la Police, les Eaux et Forêts, le service d’Hygiène, le service Phytosanitaire, les Déclarants en Douanes, les Transitaires, les Transporteurs, les Chauffeurs et les Usagers.
Ce mardi 11 Février 2020, dans la salle de Conférence de la Mairie de Kidira, la rencontre a débuté par des allocutions :
Mot de bienvenue du Secrétaire Municipal, monsieur Ibrahima Fadé au nom du Maire
Mot du Secrétaire Exécutif monsieur Justin Bayili
Mot du Représentant de la délégation Malienne, le Chef du bureau des Douanes de Diboli Ousmane Traoré
Mot du Représentant du côté sénégalais, le Lieutenant des Douanes Baba Guèye.
Puis pour la suite des travaux, le Secrétaire Exécutif de l’ALLIANCE BORDERLESS a rappelé quelques principes de l’Article 8 de l’Accord de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC) sur la facilitation des Echanges.
Ensuite les Chefs des bureaux des Douanes de Kidira (Sénégal) et de Diboli (Mali) ont chacun, présenté les réformes réalisées par la Douane et les Projets de modernisation du transit (interconnexion, bureaux juxtaposés, garantie unique, suivi satellitaire) et l’impact sur la fluidité du trafic.
Enfin, les participants, à bâtons rompus, ont parlé des défis qui se posent à la frontière Kidira-Diboli tout en proposant des solutions pour y faire face.
Le mercredi 12, après la présentation des objectifs de la formation, le Lieutenant Baba Guèye, Chef du bureau des Douanes de Kidira est revenu sur l’Article 8 pour s’appesantir sur la facilitation des Echanges (AFE) et le Schéma de Libération des Echanges (SLE) : Règle d’Origine, la preuve de l’Origine CEDEAO et les avantages de l’Origine CEDEAO. Il a terminé par les innovations du Code des Douanes de la CEDEAO.
Tous ces points ont permis aux participants de ce jour, composés d’Agents de Douanes, de Gendarmes, d’Agents de Police et de Transitaires d’échanger avec le Lieutenant Baba Guèye, Formateur, ou entre eux pour mieux comprendre le thème, en présence du Responsable Financier monsieur Awudu Hamidu Zingomah, de messieurs les Conseillers des Centres Frontaliers d’Information (CFI) de Kidira, Djibril Sagna et de Diboli Mohamed Bassirou Camara.
La formation s’est poursuivie, un troisième jour, ce jeudi 13 Février, en territoire malien, à Diboli dans les locaux du service des Douanes pour une harmonisation dans le travail des Douaniers et des Transitaires des deux côtés de cet immense pont qui enjambe la Falémé et sépare Kidira de Diboli.
Pour une bonne circulation dans les quinze pays de la CEDEAO des personnes et de leurs biens, des efforts énormes doivent être fournis au niveau central par les différentes Administrations pour une harmonisation, facilitant le trafic, par exemple entre le Mali et le Sénégal, en rendant fluides les échanges entre eux et en diminuant la durée de stationnement au niveau des frontières.


Idrissa Diarra, bakelinfo.com

Vous souhaîtez soutenir

Bakelinfo :

Chroniques du Mardi

Religion

Actu. locale

Nous avons 223 invités et aucun membre en ligne