BAKELINFO.COM

La Voix du département de Bakel

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

CDD Hydraulique Mars21

Monsieur Jean Paul Sylvain Diatta, adjoint au Préfet du département de Bakel, a présidé ce matin dans la salle de réunion de la préfecture , un CDD d’information et de partage sur la réforme de l’hydraulique en milieu rural. le CDD a vu la participation des Sous- Préfets du département mais a aussi bénéficié de la participation de Ndiamé Diop directeur du Contrôle de l’exploitation de l’Office des Forages Ruraux (OFOR) et son équipe, du régional de l’hydraulique et de l’opérateur prive la « SOGES » ( Sociéte de Gestion des Eaux du sénègal). Au niveau local les maires de Gabou, Sadatou, Diawara, Bélé et St Fissa ont aussi fait le déplacement compte tenu des difficultés d’eau dans leur circonscription respective ainsi que quelques présidents de ASUFOR.

NDiamé Diop (Dir OFOR) :

 A la suite de deux présentions ( OFOR et SOGES) des discussions intéressantes ont permis à OFOR et à la SOGES de mieux appréhender le problème de l’eau au niveau du département qui a encore très soif. Les maires ont beaucoup insisté sur le fait que beaucoup de forages sont réalisés mais non fonctionnels et espérent qu’avec la nouvelle réforme Bakel va vers l’accès universel à l’eau potable en milieu rural à la veille du mois béni de Ramadan.

L’Office des forages ruraux (OFOR), est pour la pérennisation du service public de l’eau potable en milieu rural. Il porte assistance aux collectivités territoriales dans le cadre de la maitrise d’ouvrage des travaux d’hydraulique rurale. Il assure aussi l’exercice par délégation de la responsabilité de la gestion du service public de l’eau en milieu rural, le suivi, le contrôle, l’audit de l’exploitation des infrastructures d’hydraulique rurale et de la qualité du service de l’eau ainsi que l’accompagnement des acteurs. A cet effet, l’Office des forages ruraux (OFOR),a pour missions :

· La gestion du patrimoine de l’hydraulique rurale permettant d’assurer le service de l’eau potable en milieu rural notamment les ouvrages ou équipements de captage, de production, de traitement, de stockage, de transport et de distribution, les véhicules, les équipements et engins d’ateliers ou de chantiers et les terrains, bâtiments, annexes et autres dépendances ;

· L’exercice par délégation, de la responsabilité de la gestion du service public de l’eau potable en milieu rural ;

· L’accompagnement des acteurs du sous-secteur notamment les usagers, les collectivités locales, les autorités, les opérateurs, par le renforcement de capacités, l’appui-conseil, la communication et la mise en place de mécanismes de financement appropriés

Bakel espére que le CDD soit le début de la fin des souffrances des populations en eau potable surtout en milieu rural.

Aliou Sall, bakelinfo.com

Chroniques du Mardi

Religion

Actu. locale

Nous avons 154 invités et aucun membre en ligne

Portraits