BAKELINFO.COM

La Voix du département de Bakel

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

pavillon 5

Pour une journée entière, ce samedi 30 Novembre 2019, le GRDR et son partenaire Action Aid ont invité les Organisations Communautaires de Base (OCB), les Cadres de Concertation de Quartiers (CCQ), les membres d’ACTIVISTA, des Délégués de quartiers, des Chefs de services (Action Sociale, Développement Communautaire), le Coordonnateur du CODEC, l’Inspecteur de l’Education et de la Formation (IEF),le Parlement des Enfants et des Conseillers municipaux pour un FORUM COMMUNAUTAIRE D’INFORMATION ET DE PLANIFICATION.

Dans la salle de conférences de la Mairie, plus de trente participants ont suivi le Coordinateur du GRDR Bakel/Matam, monsieur Moustapha Kâ qui a décliné l’objet du forum étalé en trois points :

-Le Bilan des activités soutenu par le Bilan financier

-L’Elaboration d’un plan d’action

-La Planification des activités de 2020.

Monsieur Moussa Ly du GRDR a ensuite montré et expliqué à partir d’un tableau, le bilan des activités et des finances. Les différentes interventions expliquent l’intérêt qu’ont porté les seize prises de paroles à l’occasion. Le GRDR et son partenaire Action Aid ont été vivement remerciés pour leur engagement dans le développement de Bakel depuis bientôt cinquante ans.

De Mama Fall Goumbala (ASBEF) en passant par Moussa Sané (CODEC), Diénéba Diallo (Conseillère municipale), Cheikh Sène (Délégué de quartier), Aminata Camara (Réseau des Femmes Enseignantes) jusqu’à Khalifa Keita (Parlement des Enfants) et Fara Camara (Association des Handicapés), tous ont loué les efforts énormes fournis par l’ONG GRDR dans des domaines multiples et variés comme la Santé, l’Education, l’Agriculture…pour le bonheur des populations de Bakel. La transparence dans la gestion a séduit tous les intervenants.

Trois groupes ont ensuite été retenus compte tenu des trois priorités retenues à savoir :

1.Reconnaissance accrue de l’impact des normes de genre négatives sur les droits des filles et des femmes dans trois régions du Sénégal.

2.Les communautés s’attaquent à deux barrières sociales qui limitent l’accès des filles à l’éducation dans trois régions du Sénégal.

3.Promouvoir l’autonomisation des femmes par l’élimination des normes de genre qui limitent leurs droits à une gestion durable des ressources naturelles.

Puis, en plénière, après la lecture des rapports et la discussion entre les participants et l’apport du GRDR, des priorités ont été adoptées même s’il revient aux techniciens de finaliser le produit.

Lors de la clôture du forum, monsieur Moustapha Kâ a remercié tous les hommes et les femmes présents pour leur participation à cette importante rencontre.

Idrissa Diarra

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Chroniques du Mardi

Religion

Actu. locale

Nous avons 501 invités et aucun membre en ligne

Faîtes un don

pour soutenir bakelinfo.