BAKELINFO.COM

La Voix du département de Bakel

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

         Touristes Espagnol
Le Soininké, depuis la nuit des temps, est connu et même reconnu comme un grand voyageur. Qu’il soit du Gadiaga, d’une contrée du Sénégal ou même d’un autre pays, il a toujours été taxé d’éternel bourlingueur. Ce qui se vérifie très aisément.
A quelques petits kilomètres de l’arrondissement de Maka Koulibantan (10 Km de la Commune), un petit village soninké a vu naître un de ses enfants qui, très tôt n’a pas dérogé à la règle : comme ses ancêtres, il est parti voir ailleurs, loin de son Mboulembou natal, là-bas, en Espagne.

Après plusieurs années de durs labeurs et ayant réalisé quelques économies, il a décidé, en 2006, de se choisir une belle jeune fille Soninkée comme épouse et d’inviter son « Patron » lors de la cérémonie de mariage. Ce dernier n’a pas hésité un seul instant, puis en compagnie d’autres travailleurs de l’entreprise, d’aller découvrir ce village et par la même occasion, répondre à l’invitation de cet émigré hors-pair, noir, sérieux, assidu dans son travail, respectueux des règles de la société.
Ce déplacement d’Espagne vers l’Afrique, plus exactement à Mboulembou, tout près de Maka, a fait naître une histoire d’amour entre ces hommes et ces femmes d’Espagne généralement, avec les populations de ce village de la région de Tambacounda. Ayant remarqué les difficultés que traversent les villageois, ils ont créé une association pour aider ce petit village de quelques centaines d’âmes. 
Chaque année, des interventions de toute sorte se font au profit des Mboulembois.
Pour varier leurs activités et mieux connaître le Sénégal, chaque fois, après leur « pèlerinage » tout près de « Maka » (pas la Mecque), à Mboulembou, ils visitent les autres régions.
Ce vendredi 31 Janvier 2020, à 21 heures, l’hôtel WAGADU a accueilli onze Touristes Espagnols venus découvrir le Gadiaga. Le samedi matin, premier jour de ce mois de Février de 29 jours, à partir de 9 heures, une promenade sur le fleuve Sénégal les a conduits en compagnie de leur guide Ibrahima Diakhité et de leur accompagnateur local Idrissa Diarra vers Ballou.
A Aroundou, là où la Falémé prend « sa » droite, à l’endroit où il bifurque pour s’éloigner du tronc, se séparer du fleuve Sénégal, les Touristes Espagnols ont foulé le sol, pour passer plus d’une heure dans ce lieu magnifique et plein de symboles afin de se restaurer en admirant ce paysage magique, qui, sur une surface assez réduite, met face à face trois villages de trois pays différents : Aroundou au Sénégal, Gouthioubé au Mali et Diogountouro en Mauritanie. Auparavant, une escale à Kounghany, le fief des Guèye, domaine des Diakho-Tandjigora a montré un village heureux de recevoir des « Toubabs ».
Le retour s’est déroulé, rapidement, dans une bonne ambiance : la pirogue de Mamadou Sampané a déposé son monde là où il l’avait pris, c’est-à-dire à Goundeyni. De là, le groupe s’est rendu au Cimetière des Militaires Français, à la Tour du Mont aux Singes avant de découvrir avec beaucoup de plaisir le Fort Faidherbe. Les deux marchés ont été visités puis, fatigués mais heureux, ils ont rejoint l’hôtel WAGADU où une surprise les attendait : une soirée culturelle organisée par le Patron des lieux, Ladji Diabira.
Ces onze Espagnols n’oublieront pas de si tôt Bakel !
Grâce désormais aux hôtels de haute classe, aux auberges et autres réceptacles respectables, les Touristes de tous les pays du monde sont attendus en masse chez nous, à Bakel, pour découvrir les merveilles du Gadiaga, du Boundou et d’une partie du Ferlo.


Idrissa Diarra, bakelinfo.com

Vous souhaîtez soutenir

Bakelinfo :

Chroniques du Mardi

Religion

Actu. locale

Nous avons 99 invités et aucun membre en ligne