BAKELINFO.COM

La Voix du département de Bakel

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Journee Arbre BKL

Extraordinaire coïncidence que dans nos langues nationales, depuis la nuit des temps, nos aïeux aient porté une grande importance à l’arbre.

C’est ainsi que pour les Soninkés, « Yitté », les Bambaras, « Yiri », les Wolofs, « Garab » et les Peulhs « Lekki » signifient en même temps la plante et le médicament.

N’est-ce pas là une explication plausible que nos « Scientifiques » sans aucun brevet, aucune certification et sans jamais se concerter avaient des vues similaires pour l’environnement.

Au Sénégal, par décret du Président de la République, la Journée Nationale de l’Arbre est célébrée le premier dimanche de chaque mois d’août.

 

Journee Arbre BKL Aout2021

Bakel Saré Demba, la capitale du Gadiaga, à l’instar des quarante-cinq autres départements du pays, a célébré l’arbre ce 1er août 2021 sur le thème : << RESTAURATION DES TERRES, SOURCE D’EMPLOIS ET DE SECURITE ALIMENTAIRE. >>

Le Préfet du département monsieur Abdou Khadre Ndiack Ndiaye, son Adjoint monsieur Jean Paul Sylvain Diatta, le Commandant des Eaux et Forêts Daouda Sow et toute l’équipe du secteur forestier, l’Association des Jeunes de Bakel en France, des représentants de l’ASPENBAK, des jeunes Bakélois engagés dans les problèmes de l’environnement et bien sûr la Presse, étaient sur l’axe du Conseil Départemental pour planter l’arbre parrain de cette année, le cailcédrat dont le nom scientifique est Khaya Senegalensis.

Le Préfet du département monsieur Ndiaye a demandé aux populations d’assurer le suivi de cette journée en vantant les bienfaits de l’arbre.

Le Commandant SOW des Eaux et Forêts a, à son tour, parler de l’importance de l’arbre dans le domaine de la menuiserie avec le bois rouge qu’il fournit pour la fabrication des meubles., sur le plan écologique avec la fixation du sol, l’oxygénation, l’ombre sans ignorer ses vertus thérapeutiques avec l’utilisation de l’écorce, des feuilles, des racines, de la sève. Il a souhaité que les populations contribuent au suivi des arbres plantés en surveillant les gabions pour que les gens n’enlèvent pas le grillage.

L’environnement doit être protégé. Chaque Sénégalais doit avoir son arbre. Le changement climatique, la dégradation de notre environnement nous parlent. Tendons nos oreilles pour les écouter.

Idrissa Diarra bakelinfo.com

Chroniques du Mardi

Religion

Actu. locale

Portraits