BAKELINFO.COM

La Voix du département de Bakel

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

AtelierPArtageGRDR2020

Comme chaque année, le GRDR et son partenaire Action Aid invitent leurs partenaires pour faire le bilan de l’année en cours (2020) et identifier les activités prioritaires pour le plan d’action 2021.

Ce jeudi 10 décembre 2020, dans la grande salle des fêtes de la Commune de Bakel, les trente participants ont d’abord fait des prières pour une bonne tenue de la journée et pour le repos de l’âme de feu Pape Kane Président des Délégués de quartiers, grand acteur de développement.

 

Ensuite sous sa double casquette de Représentant du Coordinateur des Cadres de Concertation et celui des Délégués de quartiers, monsieur Cheikh Sène a félicité les femmes pour leur présence massive et leur engagement pour le développement de la ville, tout en remerciant le GRDR et ses agents. Durant des décennies, ils ont œuvré pour le bien-être des populations de Bakel.

A sa suite, monsieur Mamadou Lamine Badji, Directeur du Centre de Formation Professionnelle (CFP 2), en sa qualité de Représentant de l’IEF a transmis ses condoléances pour le décès des deux Délégués de quartiers (Kane et Tamboura). Il a ensuite apprécié la représentation des différents participants dans la salle, ce qui explique, selon lui que les travaux de cet atelier seront profitables pour la communauté.

Madame Dieynaba Diallo dite Diamoye, du Cadre de Concertation de Modincané par ailleurs Conseillère municipale, au nom du Maire de la Commune de Bakel, a, à son tour félicité le GRDR, les jeunes et les femmes. Elle a salué la transparence de l’ONG, ce qui rassure leurs partenaires pour le bilan qu’elle présente chaque année en identifiant avec eux les activités prioritaires de l’année suivante.

Monsieur Moussa Ly, Responsable des Programmes du GRDR a présenté l’agenda de la journée :

1. Présentation du bilan de l’année 2020 et échanges

2. Présentation du CSP et les orientations du plan d’action

3. Travaux de groupes

4. Restitution et compilation des activités.

Cette année pandémique à la COVID-19 a vu plusieurs projets qui devaient se dérouler en 2020 être réorientés à partir du mois de mars puis leurs fonds servir

à l’achat de certains produits (masques, lave-mains, gels alcoolisés, savon, vivre de soudure…) pour améliorer les conditions de travail des élèves dans les écoles, des femmes dans le maraîchage et la transformation des produits de l’agriculture…

L’importance du sujet a créé un intérêt certain de la part des participants qui se sont exprimés en masse (17 intervenants) : de Khady Sy du Développement Communautaire, en passant par messieurs Badji du CFP 2, Sané de l’école Bakel 3, Hamidou Koité dit Diaré de l’APE communale, El Hadj Cissokho et mesdames Fatoumata Wagué, Bidia Camara, Ndèye Diallo, Tacko Ndiaye…Diamoye Diallo, Fatou Guèye, Mariame Sow.

En réponse aux questions des invités, messieurs Moussa Ly et Aboubacry Ndiaye du GRDR ont apporté des éclaircissements en faisant la synthèse des préoccupations des uns et des autres : sur le renforcement de capacités en TIC et en Gestion, en agroécologie, en accompagnement dans cette période pandémique, les programmes des Cadres de Concertation, les points focaux…

Le développement est un processus, diront-ils ; il ne se construit pas immédiatement mais dans le temps.

Monsieur Moustapha Kâ, Coordonnateur du GRDR/ Matam/Bakel, basé à Tambacounda a félicité les participants dont les nombreuses dames et apporté de la lumière sur les inquiétudes des participants. Il a rassuré à propos du parrainage en conseillant les populations afin qu’elles fassent attention à une certaine désinformation sur ce sujet.

Trois groupes ont été formés, chacun se penchant une priorité en tenant compte du renforcement de capacité, du plaidoyer et de l’investissement.

Le groupe 1 travaillera sur la RECONNAISSANCE ACCRUE DES NORMES, GENRE NEGETIF SUR LES DROITS DES FILLES ET DES FEMMES.

Le groupe 2 (EDUCATION) traitera : LES COMMUNAUTES S’ATTAQUENT A DEUX BARRIERES SOCIALES QUI LIMITENT L’ACCES DES FILLES A L’ECOLE.

Le groupe 3 : PROMOUVOIR L’AUTONOMISATION ECONOMIQUE DES FEMMES PAR L’ELIMINATION DES NORMES DE GENRE QUI LIMITENT LEURS DROITS A UNE GESTION DURABLE DES RESSOURCES NATURELLES.

Les secrétaires des trois groupes ont présenté en plénière les travaux. Des apports féconds ont permis de s’entendre après les clarifications des techniciens du GRDR et de certains participants.

Pour clôturer les travaux de cet important atelier, monsieur Mamadou Lamine Badji, au nom de tous les participants a encore une fois remercié et félicité le GRDR pour sa remarquable participation dans le développement. Il a considéré la participation en générale de positive au regard des interventions pertinentes des uns et des autres. Il n’a pas oublié les deux formateurs de l’ONG, messieurs Moussa Ly et Aboubacry Ndiaye qui ont permis de relever le niveau des populations.

Monsieur Moustapha Kâ, Coordonnateur du GRDR dira qu’une photographie de la situation de Bakel a été faite et qu’au cours de l’Atelier National de Validation, il sera l’avocat de Bakel. Pour finir, il a remercié tous les participants, l’Equipe Technique, les Cadres de Concertation, les Jeunes, les Femmes…

Le Délégué Cheikh Sène, comme à l’ouverture, a prié pour un bon retour de chacun dans son foyer.

Idrissa Diarra

Vous souhaîtez soutenir

Bakelinfo :

Chroniques du Mardi

Religion

Actu. locale

Nous avons 145 invités et aucun membre en ligne

Portraits